Un pas de 2,3 millions$ vers l'élargissement de la 50

L'autoroute 50 fait l'objet d'un premier investissement en... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

L'autoroute 50 fait l'objet d'un premier investissement en vue d'un élargissement à quatre voies.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une somme de 2,3 millions $ vient d'être consentie par Québec pour préparer l'élargissement à quatre voies de l'autoroute 50 sur un premier tronçon de sept kilomètres, à l'est du secteur Buckingham.

C'est le député de Papineau, Alexandre Iracà, qui en a fait l'annonce mardi, alors que la députation de l'Outaouais présentait les investissements routiers 2017-2019 du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour la région.

« J'ai eu la confirmation [...] qu'une somme de 2,3 millions $ a été dégagée pour faire en sorte qu'on mette sur la planche à dessin un sept kilomètres, une première phase de sept kilomètres, de Buckingham vers l'est », a mentionné M. Iracà.

Ce dernier a précisé qu'« un délai entre 18 et 24 mois » sera nécessaire « pour la réalisation sur papier du quatre voies », et assure que d'autres annonces suivront éventuellement pour d'autres phases. « C'est difficile pour nous de dire une date précise où il va y avoir une pépine », a toutefois indiqué M. Iracà.

À la mi-février, le premier ministre Philippe Couillard avait annoncé que l'autoroute reliant l'Outaouais aux Laurentides serait éventuellement élargie sur toute sa longueur, tronçon par tronçon.

« Pour préparer des chantiers d'importance comme celui-là, il y a des besoins d'études géotechniques, des études de sols, a souligné la ministre responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée. Est-ce que le sol peut porter le tracé ? Est-ce que les études environnementales doivent être mises à jour ? Tout ça est nécessaire, et tous les projets d'infrastructures ont ces étapes préliminaires qui doivent être réalisées. »

Les députés de la région assurent qu'entre-temps, des mesures sont prises pour améliorer la sécurité sur les portions de l'autoroute où la circulation se fait dans les deux sens sur une même chaussée. Des feux de circulation seront installés à l'échangeur du chemin Lépine, tandis que de l'éclairage sera ajouté entre la fin des quatre voies, dans le secteur Buckingham, et l'échangeur du chemin Doherty.

Des études sont en cours au MTQ pour évaluer la possibilité d'ajouter des murets de béton au centre de la route à certains endroits.

Travaux un peu partout

L'Outaouais verra au total 151,1 millions $ de travaux être réalisés sur le territoire du MTQ d'ici 2019. Près de la moitié de cette somme (72,1 millions $) ira à la « conservation des chaussées », que ce soit sur des sections des autoroutes 5 et 50 ou sur des routes provinciales comme la 105, la 148, la 315, la 321 et la 366.

Des structures subiront également des travaux de réfection ou de reconstruction, tandis qu'un réaménagement est prévu à l'intersection du boulevard Lorrain et du chemin Chambord, là où une jeune cycliste avait été happée mortellement en juin 2016.

Au total, 87 chantiers sont prévus par le MTQ dans la région pour 2017-2019.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer