Baromètre OVH: les Québécois veulent des villes intelligentes

Tout en jugeant en grande majorité qu'il est... (Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Tout en jugeant en grande majorité qu'il est important que leur ville se dote d'une politique visant à la rendre intelligente, les répondants de Gatineau estiment dans une proportion de 22 % que leur municipalité l'est déjà. À l'échelle québécoise, cette proportion atteint 32 %.

Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Gatinois croient dans une proportion de 88 % qu'il est important que leur ville développe une stratégie pour devenir intelligente, révèle une étude menée par CROP et OVH.

Le sondage a été mené en ligne par CROP du 13 au 20 décembre 2016 auprès de 1250 personnes, dont 150 résidents de Gatineau.

Tout en jugeant en grande majorité qu'il est important que leur ville se dote d'une politique visant à la rendre intelligente, les répondants de Gatineau estiment dans une proportion de 22 % que leur municipalité l'est déjà. À l'échelle québécoise, cette proportion atteint 32 %.

Le vice-président ventes et marketing chez OVH, Cédric Combey, s'est dit « surpris » de voir que même à l'extérieur de Montréal et Québec, une bonne partie des citoyens considèrent qu'il est important que leur ville avance dans le développement technologique.

Le sondage a révélé que les Gatinois sont proportionnellement plus nombreux (52 %) que la moyenne du « Québec urbain » (40 %) à juger que leur ville est déjà intelligente au niveau du transport en commun. Il n'en demeure pas moins que plus de la moitié des répondants gatinois (53 %) pensent que le secteur le plus important à privilégier est celui « des applications et des outils numériques pour gérer le transport, la sécurité, l'eau, les infrastructures ». Environ la moitié des répondants de Gatineau jugent aussi important qu'une ville communique en temps réel avec ses citoyens.

La semaine dernière, la Ville de Gatineau a annoncé qu'une nouvelle façon de faire allait entrer en vigueur en 2018 pour l'enregistrement d'une requête au 3-1-1. Les citoyens pourront faire une requête et suivre son traitement à partir de leur téléphone intelligent, ou encore envoyer une photo d'un endroit où une intervention est nécessaire, un document numérique qui pourra être géoréférencé par la Ville.

Ce type d'avancée cadre exactement avec la volonté des citoyens, note  Cédric Combey. 

« Pour les types d'applications à privilégier, à Gatineau, la première réponse est de loin, avec 48 %, une application permettant de signaler des problèmes à la Ville », souligne-t-il.

OVH a fait parvenir aux villes concernées les résultats du sondage, « par courtoisie », afin qu'elles puissent au besoin s'en servir pour guider leurs choix dans l'élaboration d'une politique de ville intelligente. 

Certaines options peuvent être réalisées sans trop de grandes dépenses, estime M. Combey en donnant l'exemple d'une application pour signaler un problème. D'autres peuvent toutefois nécessiter de plus gros investissements, par exemple pour suivre en temps réel l'état d'un réseau de transport en commun.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer