Guertin: Vallée contredit Gaudreault

La ministre Stéphanie Vallée affirme qu'il y aura... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

La ministre Stéphanie Vallée affirme qu'il y aura des discussions impliquant tous les partis en ce a trait au projet de loi privé de la Ville de Gatineau.

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Aréna Robert-Guertin
Aréna Robert-Guertin

Tout sur le dossier de la rénovation de l'aréna Robert-Guertin. »

Des divisions internes sont de plus en plus apparentes au sein du caucus libéral de l'Outaouais, alors que les députés ne semblent pas tous loger à la même adresse dans le dossier du futur aréna Guertin.

Jeudi, la députée de Hull, Maryse Gaudreault, a affirmé que le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, continue de bénéficier d'un « large consensus » au conseil municipal dans le dossier du futur aréna Guertin ainsi que pour le projet de loi privé que déposera la Ville et qu'en ce sens la députation régionale n'allait pas « travailler en contradiction » des élus gatinois. 

Vingt-quatre heures plus tard, la ministre Vallée, au cours d'une mêlée de presse, a remis en question les propos émis la veille par sa collègue. 

« Généralement, la députation est engagée dans les dossiers qui font l'objet d'un large consensus, mais il ne faut pas oublier qu'il y a des règles pour l'attribution des contrats au Québec et qu'il y a des raisons pourquoi ces règles sont en place », a-t-elle affirmé en faisant référence au dépôt prochain à l'Assemblée nationale d'un projet de loi privé par la Ville de Gatineau dans le dossier Guertin. 

Alors que le député Marc Carrière a accepté de parrainer ce projet de loi privé, que le cabinet du maire de Gatineau a été en discussions constantes avec la députée Maryse Gaudreault depuis plus d'un an et que les fonctionnaires municipaux et du ministère des Affaires municipales multiplient les appels téléphoniques, la ministre Vallée affirme pour sa part ne pas avoir participé aux discussions entourant la demande de projet de loi privé par la Ville de Gatineau.

« Il y a eu des discussions individuelles, mais nous n'avons pas discuté entre nous, a-t-elle avancé. Il faudra avoir des discussions entre nous sur ce qui amène la Ville à demander un projet de loi privé. Il y a peut-être des circonstances toutes particulières qui le justifient, mais on aura des échanges à cet effet-là. On aura des échanges avec la Ville et les collègues du caucus pour savoir pourquoi Gatineau ne peut pas procéder de façon habituelle, comme le font les autres grandes villes. »

Mme Vallée n'a pas voulu dire si elle appuierait la demande de la Ville de Gatineau et n'a pas précisé quand doivent avoir lieu ces discussions internes au caucus régional et avec la Ville de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer