Le PQ de l'Outaouais prône l'enseignement 100 % en français

Le porte-parole du PQ en matière de santé... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le porte-parole du PQ en matière de santé en Outaouais, Gilles Aubé, promet de garder un oeil attentif pour éviter l'anglicisation de l'enseignement de la médecine, en Outaouais.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Le Parti québécois (PQ) de l'Outaouais assure qu'il « aura à l'oeil » le gouvernement de Philippe Couillard « face à l'anglicisation » de la région dans le dossier de la future faculté satellite de médecine de l'Université McGill.

Les représentants régionaux du PQ se disent déçus que la faculté, qui doit accueillir ses premiers étudiants en 2020, « n'offre pas de facto une formation en médecine à 100 % en langue française dès le jour un ».

Le parti aurait également souhaité que l'Université du Québec en Outaouais soit « la principale institution universitaire à offrir les différentes formations en sciences » pour les deux premières années de formation.

« L'Université McGill a les moyens au niveau des ressources humaines et matérielles pour que la faculté satellite de médecine offre tous ses cours en français, a affirmé par voie de communiqué le porte-parole en matière de santé du PQ dans la région, le Dr Gilles Aubé. Il ne manque plus que la volonté du gouvernement Couillard. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer