PQ: Véronique Hivon se retire de la course

Véronique Hivon... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Véronique Hivon

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

QUÉBEC - La députée de Joliette, Véronique Hivon, doit se retirer de la course à la direction du Parti québécois (PQ), son état de santé s'étant détérioré au cours des derniers jours, au point de la contraindre à un repos complet pour au moins un mois.

Avec son désistement, annoncé vendredi, le nombre de candidats à la succession de Pierre Karl Péladeau passe donc de cinq à quatre. La course va se jouer désormais entre Alexandre Cloutier, Jean-François Lisée, Martine Ouellet et Paul St-Pierre-Plamondon.

Mme Hivon était indisposée depuis le 17 août dernier. Les médecins ont diagnostiqué une labyrinthite, soit une infection virale aiguë qui l'a forcée à suspendre temporairement ses activités. Elle espérait alors être remise après quelques jours de repos.

Mais les symptômes se sont aggravés depuis et son état de santé général s'est détérioré, avec des problèmes d'audition et des poussées de fièvre notamment, au point où son médecin a décrété un repos complet pour une période supplémentaire «minimale de quatre semaines», afin de réduire le risque de séquelles.

Par voie de communiqué, Mme Hivon a donc annoncé vendredi qu'elle se soumettait, à contrecoeur, «à une directive stricte de son médecin», et se retirait de la course à la direction du PQ, qui doit se conclure le 7 octobre par l'élection d'un nouveau chef.

Mme Hivon a refusé toute demande d'entrevue vendredi.

L'an dernier, lors de la course précédente qui avait couronné Pierre Karl Péladeau, Mme Hivon avait appuyé Alexandre Cloutier. Mais cette fois, elle a choisi de demeurer neutre. Elle laisse aussi ses militants et son équipe de bénévoles libres de voter pour le candidat de leur choix.

Les cinq députés qui avaient choisi de l'appuyer devront eux aussi se tourner vers un autre candidat. Il s'agit de Carole Poirier, Claude Cousineau, Mathieu Traversy, Sylvain Pagé et André Villeneuve.

La députée de Joliette dit vouloir continuer, dès qu'elle sera rétablie, «à oeuvrer pour changer la manière dont s'exerce la politique et pour que le Parti québécois redevienne ce grand parti porteur de sens, d'espoir et de liberté pour les Québécoises et les Québécois», écrit-elle dans son communiqué, en renouvelant son engagement envers la promotion de l'indépendance du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer