«Norm» MacMillan de retour à Québec

Norman MacMillan sera conseiller spécial auprès du premier... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Norman MacMillan sera conseiller spécial auprès du premier ministre Philippe Couillard.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-député libéral provincial de Papineau, Norman MacMillan, reprendra bientôt du service, quatre ans après avoir fait une croix sur la politique.

L'homme de 68 ans, qui a siégé à l'Assemblée nationale de 1989 à 2012, a accepté de sortir de sa retraite pour occuper dès le mois prochain un poste de conseiller spécial auprès du premier ministre Philippe Couillard.

L'ancien politicien connu pour son franc-parler et son caractère parfois bouillant aura entre autres comme mandat de resserrer les liens entre le caucus de 71 députés libéraux et le cabinet du premier ministre.

«Je n'ai pas grand commentaires à part de dire que quand le premier ministre t'appelle, tu ne peux pas dire non, comme le dit un vieux diction anglais», a lancé le principal intéressé lorsque joint par Le Droit lundi après-midi.

L'ancien ministre responsable de l'Outaouais, qui a occupé les fonctions de président du caucus et de whip en chef sous le gouvernement Charest, a indiqué que les discussions entre le cabinet de Philippe Couillard et lui se sont amorcées en juin dernier.

Après avoir affirmé aux médias qu'il était «prêt à rentrer dans ses terres» lorsqu'il a annoncé son départ, deux mois avant les élections de 2014 remportées par les péquistes, M. MacMillan se sent d'attaque pour ce nouveau défi, même s'il s'est pointé de manière inattendue.

«C'est d'abord une surprise, mais aussi un honneur d'avoir reçu cet appel. Après quatre ans à la retraite, tu ne t'y attends pas», s'est exclamé l'ancien ministre délégué aux Transports.

Le nouveau poste qu'occupera celui qui a siégé durant sa carrière sous six premiers ministres, de Robert Bourassa à Jean Charest en passant par Daniel Johnson fils, Jacques Parizeau, Lucien Bouchard et Bernard Landry, n'affectera en rien ou presque son rôle de gouverneur des Olympiques de Gatineau.

«C'était l'une des conditions que j'ai imposé, car c'est l'une des plus belles choses qui s'est passé depuis que je suis à la retraite. Pour nos relations avec la Ville de Gatineau, ça ne changera rien, sauf qu'il est bien clair que s'il y a des négociations avec Québec, je vais me retirer», dit-il.

La nomination de M. MacMillan survient alors que le caucus présessionnel du PLQ se tiendra en Outaouais pour la première fois en plus d'une décennie. La réunion des élus aura lieu du 6 au 8 septembre à l'hôtel Crowne Plaza, dans le secteur Hull.

La prochaine session parlementaire débutera le 20 septembre.  Avec La Presse Canadienne

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer