Fonds Chantiers Canada: les villes s'attendent à peu de Québec

Le fédéral avait donné jusqu'au 31 mars à Québec... (Sean Kilpatrick, Archives PC)

Agrandir

Le fédéral avait donné jusqu'au 31 mars à Québec pour s'entendre avec lui, à défaut de quoi les 109 millions $ auraient été versés directement aux villes.

Sean Kilpatrick, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les municipalités québécoises n'ont pas beaucoup d'espoir de voir la couleur des 109 millions $ provenant des sommes résiduelles du Fonds Chantiers Canada 2007-2014 sur lesquelles se sont entendus, cette semaine, Québec et Ottawa.

Le ministère des Finances du Québec a indiqué mercredi en être venu à une entente avec Ottawa sur les projets à prioriser découlant de cette enveloppe. «L'argent versé par le gouvernement fédéral permettra d'appuyer les priorités identifiées par le gouvernement du Québec en matière d'infrastructures», a rappelé le ministre Carlos Leitao. 

Le porte-parole de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Patrick Lemieux, explique que le fédéral avait donné jusqu'au 31 mars à Québec pour s'entendre avec lui, à défaut de quoi les 109 millions $ auraient été versés directement aux villes par Ottawa. «Québec va donc récolter les sommes et va les allouer en fonction de ses priorités», dit-il. 

La Ville de Gatineau affirme n'avoir aucun projet en attente de financement provenant des sommes résiduelles du Fonds 2007-2014. Toutefois, le service des communications précise que ce programme a permis d'obtenir 21,5 millions $ en contributions gouvernementales au cours des dernières années. Cela a permis de financer la rénovation de l'usine de traitement des eaux de Gatineau, la réfection des conduites d'aqueduc et d'égout sur une trentaine de tronçons de rues, ainsi que le réaménagement de la rue Morin.

Le regard du monde municipal est cependant plus tourné vers les sommes inutilisées du deuxième Fonds Chantiers Canada, lancé par le gouvernement Harper en 2014

«Il y a 1,6 milliard $ réservés au Québec dans ce fonds qui n'a toujours pas été versés aux villes, précise M. Lemieux. Il n'y a encore aucun projet qui s'est amorcé au Québec grâce à ce programme. Québec ne s'est toujours pas entendu avec le fédéral. [...] Les maires craignent de perdre une autre saison de construction. Il y a pour 14 milliards $ de projets d'infrastructure prêts à être lancés dans les villes du Québec.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer