5,4 millions $ pour le sport en Outaouais

Selon le ministre Fortin, investir dans des infrastructures... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Selon le ministre Fortin, investir dans des infrastructures sportives encouragerait les jeunes à être actifs, mais pourrait aussi contribuer à contrer le décrochage scolaire.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Outaouais obtient 5,4 des 50 millions $ annoncés vendredi par Québec pour de nouvelles infrastructures sportives, une aide financière qui permettra entre autres l'aménagement de terrains synthétiques à l'école secondaire Grande-Rivière, au parc D'Arcy-McGee-Symmes et à la Cité étudiante de la Haute-Gatineau.

Le ministre délégué au Loisir et au Sport, Luc Fortin, était à Gatineau pour procéder à l'annonce des subventions accordées à un total de 110 projets répartis un peu partout au Québec.

M. Fortin a précisé qu'il s'agissait, à ses yeux, d'investissements et non de dépenses.

«Non seulement c'est bon pour le système scolaire, mais également pour le système de santé, parce que si on garde nos Québécois en santé, si on les fait bouger, ils vont vivre plus longtemps, ils vont vivre mieux et vont consommer moins de soins de santé, alors ça, c'est une économie réelle pour le gouvernement», a-t-il déclaré.

Un peu plus de 10% des subventions consenties aux différentes régions ont été accordées à huit projets en Outaouais.

En considérant la contribution des autres partenaires, la valeur totale de ces projets pour la région est de 11 millions $.

Terrains à surface synthétique

Les terrains multisports à surface synthétique qui verront le jour à l'école secondaire Grande-Rivière du secteur Aylmer et au parc D'Arcy-McGee-Symmes du secteur Hull profiteront chacun d'une aide financière de 1,25 million $ de Québec.

La Ville de Gatineau investit quant à elle 1,5 million pour ces deux infrastructures, tandis que les commissions scolaires des Portages-de-l'Outaouais et Western Québec participent également au financement pour leur projet respectif.

En Haute-Gatineau, la Cité étudiante a obtenu 731 000$ de Québec pour un terrain de soccer-football à surface synthétique.

Prévenir le décrochage scolaire

Le ministre Fortin et sa collègue responsable de l'Outaouais, Stéphanie Vallée, ont également fait valoir que de telles infrastructures contribuent non seulement à garder les jeunes actifs, mais aussi à prévenir le décrochage scolaire.

«C'est certain que depuis que l'équipe des Mustangs à la Cité étudiante de la Haute-Gatineau est active, ça a fait toute une différence chez les jeunes garçons qui fréquentent l'école, a souligné Mme Vallée. Ça a apporté un vent de positivisme, et la pratique du soccer a le même effet, donc c'est certain que pour les communautés qui ont des défis au niveau de la persévérance scolaire, des investissements comme ceux [de vendredi] sont des investissements non seulement pour la santé des jeunes, mais aussi pour la réussite scolaire.»

Parmi les autres projets retenus pour l'Outaouais se trouve le Patro de Fort-Coulonge/Mansfield, qui a obtenu 27 000$ pour aménager des jeux d'eau. La municipalité de Cantley reçoit pour sa part 34 000$ pour la réalisation d'une patinoire multifonctionnelle extérieure au parc Denis.

La surface sera asphaltée, des bandes permanentes en polymère seront installées, de même que des paniers de basketball. Les trois autres projets régionaux devraient être annoncés sous peu.

Une conférence de presse est d'ailleurs prévue samedi à Chelsea.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer