Secteur public: les nouvelles offres de Québec rejetées

Les grèves du Front commun prévues lundi et... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Les grèves du Front commun prévues lundi et mardi partout en province dont en Outaouais auront bel et bien lieu, les plus récentes offres gouvernementales ayant été rejetées.

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le front commun qui représente 400 000 employés de l'État rejette d'emblée les nouvelles offres déposées vendredi matin par le Conseil du trésor. Les grèves tournantes qui devaient reprendre à compter de lundi seront donc maintenues.

Trois représentants de la FTQ, de la CSN et du Secrétariat intersyndical des services publics en ont fait l'annonce, vendredi à Québec, dès qu'ils ont reçu ces dernières offres du gouvernement du Québec.

Ils ont confirmé que Québec avait proposé de devancer d'une année une augmentation de salaire de 1 pour cent qu'il avait dès le départ proposé. Ainsi, Québec maintiendrait toujours deux années de gel et trois années avec des augmentations de 1 pour cent, mais la première augmentation de 1 pour cent serait versée une année plus tôt, ce qui fait que la dernière des cinq années supposerait maintenant un gel.

Le président de la FTQ, Daniel Boyer, a qualifié ces offres de «très mauvais signal». Il a déploré le fait que les membres du front commun se retrouveraient plus pauvres à l'échéance des conventions collectives.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer