Ottawa aura un nouveau centre de détention

L'actuel Centre de détention d'Ottawa-Carlerton, situé sur le... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

L'actuel Centre de détention d'Ottawa-Carlerton, situé sur le chemin Innes, a une capacité maximale d'accueil de 585 détenus.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La capitale fédérale aura une prison flambant neuve. Le gouvernement ontarien a annoncé jeudi que le Centre de détention d'Ottawa-Carleton (CDOC), vieux de 45 ans et aux prises avec des problèmes récurrents de surpopulation, sera remplacé par un nouvel établissement carcéral de 725 lits.

Dans la foulée du dévoilement d'autres mesures pour réformer le système correctionnel dans la province, la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Marie-France Lalonde, a donné le feu vert à la construction de deux nouveaux centres correctionnels multifonctionnels, un à Ottawa et le second à Thunder Bay (325 lits). 

L'actuel centre de détention situé sur le chemin Innes a une capacité maximale d'accueil de 585 détenus, mais les conditions de détention ont maintes fois défrayé les manchettes ces dernières années. Il y a quelques jours, le président du Syndicat des employées et employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) local 411, Denis Collin, affirmait dans les pages du Ottawa Citizen que la prison déborde à un point tel que durant certaines fins de semaine, les détenus n'ont d'autre choix que de dormir sur le plancher de la salle de jour d'une zone de ségrégation typiquement réservée aux personnes qui souffrent d'une maladie mentale.

La ministre Lalonde soutient que le coût du projet n'est pas encore déterminé et qu'il est trop tôt pour établir un échéancier, mais elle souhaite personnellement que le nouvel établissement puisse ouvrir dans un horizon de cinq à sept ans. Impossible pour l'instant de savoir si l'institution serait démolie puis reconstruite à neuf au même endroit ou s'il s'agira d'un édifice érigé sur un autre site. 

Avant d'aller de l'avant, la ministre tient à tâter le pouls de ceux qui oeuvrent quotidiennement dans les centres correctionnels.

« On doit leur donner les bons outils de travail. La prison de 2017 n'est plus celle d'autrefois. Il faut faire mieux. On parle maintenant d'une prison qui va répondre à un système de réhabilitation et on doit regarder les conditions de nos détenus. C'est un environnement multifonctionnel. Une fois que les gens sont entrés, on veut qu'ils en ressortent mieux, sans qu'ils n'y reviennent. On doit mieux les appuyer quand ils réinsèrent la société », dit-elle.

Queen's Park, qui veut réduire la surpopulation et hausser la capacité dans les prisons provinciales, a procédé à cette annonce au même moment que la publication du rapport d'étape du conseiller indépendant pour la réforme des services correctionnels, Howard Sapers, qui porte sur le recours à l'isolement dans les établissements correctionnels pour adultes de l'Ontario. 

Mme Lalonde, qui précise qu'à l'heure actuelle chaque institution a sa propre définition d'isolement, s'engage à ce que les 63 recommandations émises soient appliquées. L'embauche de 2000 nouveaux agents correctionnels, annoncée il y a quatre ans, se poursuit, la ministre disant avoir récemment signé des lettres pour accueillir près de 150 employés supplémentaires. 

L'Ontario s'engage du même coup à présenter d'ici l'automne de nouvelles lois sur les services correctionnels, qui n'ont pas fait l'objet d'une révision exhaustive depuis les années 90, ainsi qu'à mettre en oeuvre un amélioré de surveillance et de gouvernance indépendantes pour le réseau des établissements correctionnels pour adultes, par souci de transparence. 

La possibilité de transférer au ministère de la Santé et des Soins de longue durée la responsabilité de la surveillance et de la prestation des soins de santé pour les détenus est aussi un scénario envisagé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer