Un budget contrasté pour les francophones

Très attendu, le financement provincial pour la Place... (Nathan Denette, La Presse canadienne)

Agrandir

Très attendu, le financement provincial pour la Place des arts de Sudbury devient réalité.

Nathan Denette, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sébastien Pierroz

Sébastien Pierroz est journaliste-réalisateur pour #ONfr (www.tfo.org/onfr/), la franchise d'actualité politique de TFO.

TORONTO - Contrairement aux années précédentes, le fait français est bien présent dans le budget 2017-2018 de l'Ontario. Mais le document, dévoilé le jeudi 27 avril, par le gouvernement libéral ne répond pas à toutes les attentes des francophones.

L'université franco-ontarienne est mentionnée dans le budget, sans pour autant qu'une enveloppe lui soit dédiée. « Le conseil de planification fournira des avis au gouvernement sur le coût et les aspects conceptuels du nouvel établissement afin de permettre à plus d'étudiantes et d'étudiants de poursuivre des études postsecondaires en français », explique sur quelques lignes le document de 302 pages.

Les militants francophones favorables à la création d'une université franco-ontarienne souhaitaient pourtant la mise en place d'un fonds de démarrage de 60 millions de dollars.

« C'est un signal intéressant que le gouvernement a voulu donner, mais on mentionne seulement qu'il existe un comité », regrette le directeur général du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO), Alain Dupuis. « On aurait aimé qu'on chiffre cet engagement. »

Un souhait que la ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, tempère. « On est dans l'attente du rapport du conseil de planification de Dyane Adam (...) Le message dans le budget sur l'université franco-ontarienne est très bon. On est partant, on est prenant, faites-nous confiance. »

Toujours sur la question du postsecondaire, la volonté de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) de relancer l'idée d'une bourse pour étudier en français ne trouve pas écho dans le budget. Silencieux sur les études en français, le document fait davantage la part belle à certaines communautés marquées par le fait francophone.

Place des arts de Sudbury 

Très attendu, le financement provincial pour la Place des arts de Sudbury devient réalité. L'Ontario versera 3,25 millions de dollars pour soutenir un « ensemble d'installations artistiques à la fine pointe ».

Cette somme ne représente qu'une partie de l'enveloppe provinciale espérée. L'autre montant provincial de 5 millions de dollars pourrait être annoncé prochainement sous une autre forme.

Le gouvernement s'engage aussi à augmenter ses investissements en santé et dans les centres de santé communautaires. L'un d'eux, situé à Limoges dans l'Est ontarien, offrira des services en français.

« On est satisfait du budget », a quand même laissé entendre le président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO), Carol Jolin.

Avec Étienne Fortin-Gauthier




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer