Budget: «une insulte pour Ontariens» selon les Conservateurs

Le chef conservateur Patrick Brown, et la leader... (La Presse canadienne)

Agrandir

Le chef conservateur Patrick Brown, et la leader de l'opposition Sylvia Jones, regardent attentivement le budget déposé par le ministre Sousa à Queen's Park jeudi.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-François Morissette

TORONTO - Le chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, Patrick Brown, n'a pas mâché ses mots envers le budget du gouvernement ontarien. Pour lui, il est clair que les chiffres ne reflètent pas la réalité.

« Ce budget est un exercice confus par les libéraux pour réparer les dégâts qu'ils ont causés à la veille de la prochaine élection », a lancé M. Brown.

Selon lui, le gouvernement n'a rien mis dans son budget pour s'attaquer à la dette de la province ni à la source des problèmes comme la crise des prix d'électricité et de l'immobilier.

« L'augmentation de la dette signifie qu'il y a une perte de services pour les Ontariens d'aujourd'hui et un fardeau insoutenable pour les familles de demain », a lancé Patrick Brown.

Du côté de la chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario, Andrea Horwath, le pronostic n'est pas mieux.

« Ce budget était une chance pour Kathleen Wynne de réparer les dégâts qu'elle avait causés et montrer aux Ontariens qu'elle comprenait leurs problèmes, mais ce n'est pas ce qui s'est produit », a déploré Andrea Horwath.

« Ce budget ne fait pas assez pour les Ontariens et les Ontariennes », a-t-elle simplement ajouté.

Elle qui proposait un plan d'assurance-médicament pour tous les Ontariens il y a quelques jours s'est dite peu surprise de voir que cette mesure avait trouvé son chemin dans le budget provincial, mais croit que les libéraux ont improvisé le coût de leur proposition.

Le ministre des Finances de l'Ontario, Charles Sousa, assure que l'équilibre budgétaire est le résultat de travail acharné de la part du gouvernement et d'investissement stratégique de la part du gouvernement.

« Nous sommes arrivés à l'équilibre budgétaire sans sacrifier ce qui compte », a martelé le ministre Sousa lors de son point de presse.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer