«Histoires d'horreur» à partager sur les coûts d'électricité

La députée de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, le chef... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

La députée de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, le chef du Parti progressiste-conserateur, Patrick Brown et le candidat du PC dans Ottawa-Vanier, André Marin, discutent avec le propriétaire de la pizzeria Lorenzo's, Elie Kirkish.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'élection partielle dans Ottawa-Vanier a pris des allures d'épouvante alors que les chefs néo-démocrates et progressistes-conservateurs ont profité de l'Halloween pour inviter les électeurs à partager leurs « histoires d'horreur » au sujet des coûts d'électricité.

La montée en flèche des tarifs d'électricité était au coeur des discussions des deux partis, lundi. 

Le chef du Parti progressiste-conservateur (PC), Patrick Brown, et le candidat André Marin se sont rendus au Lorenzo's Pizzeria, sur la rue Queen Mary, afin de discuter de la situation vécue par le propriétaire.

« Nous voulions vous raconter l'histoire d'Elie (le propriétaire de la pizzeria). Il travaille ici depuis 20 ans et il n'a jamais vu une facture comme celle-ci. Il nous a montré une facture de 2400 $ pour un mois », affirme le chef Patrick Brown. Des situations comme celle-ci montrent que des entreprises ont du mal à garder leurs portes ouvertes, martèle le PC.

M. Brown affirme avoir un plan divisé en trois étapes afin de remédier à la situation. Premièrement, il veut arrêter « la vente de feu » d'Hydro One. Le chef veut aussi arrêter de signer des contrats pour l'électricité verte et remettre la planification aux municipalités pour les contrats comme les éoliennes.

« La vérificatrice générale nous a dit que les problèmes d'Hydro en Ontario c'est pour les 30 prochaines années et que ça nous coûtera 170 milliards $. Il faut mettre les freins et arrêter tout de suite le développement parce qu'on va vraiment suffoquer à cause des prix d'électricité », ajoute M. Marin.

MM. Brown et Marin invitent les électeurs à raconteur leurs histoires d'horreur sur le site

hydrohorrorstory.ca. 

Le plan Horwath

La chef néodémocrate, Andrea Horwath, est venu prêter... (Martin Roy, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

La chef néodémocrate, Andrea Horwath, est venu prêter main forte au candidat Claude Bisson dans Ottawa-Vanier, lundi.

Martin Roy, LeDroit

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Andrea Horwath, accompagnait le candidat Claude Bisson devant la rivière des Outaouais afin d'illustrer la différence des coûts entre le Québec et l'Ontario.

Selon un sondage d'Hydro Québec, publié en avril dernier, les citoyens de Montréal paient en moyenne 100 $ par mois pour l'électricité et ceux d'Ottawa déboursent 224 $, a rappelé Mme Horwath.

Le NPD compte arrêter de privatiser le système en plus de vérifier les contrats et tenter de négocier de nouveaux tarifs.

« Ce que le gouvernement de Kathleen Wynne a fait avec Hydro One c'est inacceptable. Il ne faut pas oublier que la privatisation a commencé avec Mike Harris et les conservateurs. Nous sommes le seul parti qui offre un choix sur lequel vous pouvez vous fier », mentionne M. Bisson.

Claude Bisson et Andrea Horwath invitent les électeurs à partager leur histoire concernant les tarifs d'électricité sur un site Web, www.claudebissonnpd.ca/hydrostories. Les électeurs d'Ottawa-Vanier sont appelés aux urnes le 17 novembre afin d'élire un représentant à Queen's Park qui occupera le siège laissé vacant par la libérale Madeleine Meilleur, qui a démissionné en juin dernier.

Les libéraux se défendent

Le camp libéral a répondu aux attaques de... (Martin Roy, LeDroit) - image 4.0

Agrandir

Le camp libéral a répondu aux attaques de ses adversaires en les accusant d'induire le public ontarien en erreur.

Martin Roy, LeDroit

Le Parti libéral de l'Ontario attrape la balle au bond et affirme que leurs adversaires masquent la vérité sur les tarifs d'électricité. Dans un communiqué de presse, émis peu de temps après les annonces des progressistes-conservateurs (PC) et des néo-démocrates, les libéraux affirment que les deux partis d'opposition induisent les Ontariens en erreur. Le chef du PC, Patrick Brown, et le candidat dans Ottawa-Vanier, André Marin, invitent les électeurs à raconter leurs « histoires d'horreur » concernant les factures d'électricité. La chef du NPD, Andrea Horwath, et le candidat Claude Bisson, ont aussi dévoilé un site Web pour récolter les témoignages. Les libéraux affirment que les tarifs sont moins dispendieux que dans les grandes villes américaines. « Notre province se retrouve dans une position enviable même après avoir fait tout le travail nécessaire pour reconstruire une infrastructure déficiente et après avoir effectué une transition vers une énergie sans charbon », peut-on lire dans le communiqué. Ils rappellent aussi que les contrats d'électricité, auxquels font référence MM. Brown et Marin, ont été signés par le gouvernement conservateur dans les années 90. Les libéraux soutiennent que le parti met en place des initiatives afin de réduire les tarifs d'électricité et pour assurer que le système demeure fiable et abordable.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer