Guerre de tranchées dans Ottawa-Vanier

Le néodémocrate Claude Bisson (au centre) et le... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Le néodémocrate Claude Bisson (au centre) et le conservateur André Marin (à droite) sont d'avis que les électeurs d'Ottawa-Vanier en ont assez des libéraux. Nathalie Des Rosiers (à droite) tentera de prouver le contraire, elle qui recevait la visite de la chef du Parti libéral, Kathleen Wynne, et de l'ancienne députée et ministre, Madeleine Meilleur, samedi pour faire campagne.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les candidats du Parti progressiste-conservateur et du NPD dans Ottawa-Vanier croient chacun être en mesure de détrôner les libéraux dans ce château fort rouge alors que le taux de satisfaction à l'endroit de la première ministre ontarienne Kathleen Wynne est à son plus bas niveau depuis qu'elle a pris les rênes du Parti libéral de l'Ontario, selon de récents sondages.

« Ce qu'on entend en faisant notre porte-à-porte est que les gens sont tannés du gouvernement Wynne », a indiqué samedi le candidat néo-démocrate, Claude Bisson. 

« On a beaucoup d'appui aux portes. Je pense qu'on a une très bonne chance de succès », a continué M. Bisson, qui espère profiter des débats pour marquer des points contre ses opposants.

Le régime entourant la production et la gestion de l'électricité en Ontario doit être entièrement repensé, martèle de son côté le candidat progressiste-conservateur, André Marin, qui dit lui aussi être bien accueilli aux portes.

« On produit tellement d'électricité qu'il faut payer certains États américains pour qu'ils prennent notre électricité, parce qu'on ne peut pas l'emmagasiner », a expliqué M. Marin, indiquant que la prochaine hausse des tarifs est due au surplus d'électricité qui fait en sorte que les compagnies productrices perdent de l'argent.

« C'est une infrastructure extrêmement coûteuse. Il faut mettre les freins », a-t-il argumenté.

La circonscription d'Ottawa-Vanier est chaudement disputée par les trois principaux partis politiques de la province. La première ministre Wynne est venue donner un coup de main à sa candidate Nathalie Des Rosiers, samedi, en prévision de l'élection complémentaire du 17 novembre. 

« Nathalie a passé sa carrière à améliorer les droits des femmes et à bâtir pour la justice et l'égalité pour tous », a plaidé Mme Wynne lors d'un rassemblement au quartier général des libéraux dans la circonscription auquel ont participé plusieurs députés libéraux fédéraux et provinciaux d'Ottawa, dont les ministres Bob Chiarelli et Yasir Naqvi, ainsi que le député David McGuinty et l'ancienne représentante de la circonscription à Queen's Park, Madeleine Meilleur.

« Je sais que c'est de grands souliers à remplir, a lancé Mme Des Rosiers devant les militant, mais mon engagement est de travailler aussi fort que Madeleine pour vraiment bien vous représenter à Queen's Park, bien vous écouter, et avoir une attitude constructive avec tout le monde ».

La chef néo-démocrate Andrea Horwath doit être dans la capitale, lundi, pour appuyer son candidat, Claude Bisson, tandis que le chef progressiste-conservateur, Patrick Brown, a déjà fait deux apparitions à Ottawa avec André Marin. Il doit revenir chaque semaine d'ici le scrutin.

Un sondage Forum Research publié le 21 octobre accordait un taux de satisfaction de 14 % pour Mme Wynne, tandis qu'une enquête d'opinion menée par Angus Reid, dont les résultats ont été publiés en septembre, lui donnait un taux d'approbation de 20 %.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer