Financement réclamé pour lutter contre les gangs de rue

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne doit réinvestir... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne doit réinvestir dans l'unité anti-gang de la police d'Ottawa affirment le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, et son candidat dans Ottawa-Vanier, André Marin.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les citoyens d'Ottawa-Vanier ont peur de la violence et des fusillades, selon le candidat du Parti progressiste-conservateur (PPC), André Marin. Le chef du parti, Patrick Brown, demande à la province de rétablir le financement afin de lutter contre les bandes de rue sur tout le territoire d'Ottawa.

Le gouvernement libéral de Kathleen Wynne doit réinvestir dans l'unité antigang de la police d'Ottawa, affirment MM. Brown et Marin. Cette demande fait écho aux 57 fusillades à survenir sur le territoire de la ville d'Ottawa depuis le début de l'année. Une situation préoccupante et inacceptable, selon eux.

Le candidat progressiste-conservateur aux élections partielles du 17 novembre prochain a organisé une table ronde avec des gens d'affaires et des organismes communautaires d'Ottawa-Vanier, lundi matin, en compagnie de M. Brown. 

« Il faut rétablir la loi et l'ordre à Ottawa », a martelé M. Marin. 

Le PPC estime que les policiers n'ont pas les ressources nécessaires afin de s'attaquer aux bandes de rue, à cause des compressions budgétaires du gouvernement libéral.

« J'ai entendu des gens, j'ai cogné à leurs portes. Ils m'ont dit qu'ils ont peur d'habiter ici, mentionne André Marin. [...] On veut une initiative pour s'attaquer aux problèmes de crime dans la communauté. »  Il ajoute que des familles lui ont confié avoir peur de sortir de leur maison et d'être atteintes par une balle perdue. 

MM. Marin et Brown demandent aussi plus d'argent afin de financer les programmes en matière de santé mentale en Ontario.

Brown confiant

Les électeurs d'Ottawa-Vanier seront appelés aux urnes le 17 novembre prochain afin d'élire un nouveau représentant. Le siège est vide depuis la démission de Madeleine Meilleur en juin dernier.

Trois candidats sont en lice, soit le conservateur André Marin, la libérale Nathalie Des Rosiers et le néo-démocrate Claude Bisson.

Le chef du PPC est persuadé de pouvoir remporter la circonscription, qui est un château fort du parti libéral depuis de nombreuses années.

« Il n'y a aucun siège de sécure pour les libéraux. Les électeurs sont fâchés avec ce gouvernement », soutient M. Brown en donnant l'exemple de l'élection partielle dans Scarborough-Rouge River le mois dernier, alors que le PPC a fait élire un de ses représentants.

Inquiétude chez les gens d'affaires

Une dizaine de gens d'affaires d'Ottawa-Vanier se sont réunis, lundi matin, afin de discuter de la criminalité dans le secteur, à quelques mètres d'où le Parti progressiste-conservateur (PPC) lançait un appel pour du financement afin de rétablir la loi et l'ordre à Ottawa.

Ces propriétaires de commerces sont inquiets face à la criminalité dans leur secteur, mais aussi à cause de la prostitution et de la drogue. Leurs entreprises en subissent les répercussions, selon eux. Ils demandent une intervention des politiciens, tant au provincial que'au municipal, afin que des actions concrètes soient prises pour rendre le chemin Montréal plus sécuritaire et invitant.

«Nous demandons de l'aide afin de nous aider avec ces problèmes à long terme», soutient Pamela Siekierski, directrice d'un centre de physiothérapie dans le quartier.

«La perception qu'ont les gens d'Ottawa-Vanier, il faut que ça change. Le statu quo ce n'est pas assez», affirme l'homme d'affaires Paul Drouin qui participait à la table ronde du PPC. 

Des gens d'affaires du secteur comptent profiter de l'élection provinciale partielle, prévue le 17 novembre dans leur circonscription, afin d'interpeller les candidats. Ils invitent André Marin, du Parti progressiste-conservateur, Nathalie Des Rosiers, candidate libérale, et le néo-démocrate Claude Bisson à participer à un débat organisé le 10 novembre au centre communautaire Richelieu-Vanier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer