Trente-quatre lits pour soins actifs aux aînés

Kathleen Wynne a participé au déjeuner du maire.... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Kathleen Wynne a participé au déjeuner du maire.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Une unité de 34 lits pour soins actifs aux aînés a été inaugurée à l'Hôpital Queensway-Carleton par la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, vendredi.

La nouvelle unité de soins est la deuxième du genre, après celle du Mount Sinaï à Toronto, à ouvrir ses portes dans la province avec comme objectif de favoriser plus rapidement l'autonomie des patients aînés leur en offrant des soins plus complets tenant compte de leurs différents problèmes de santé lors de leur hospitalisation.

Le gouvernement ontarien a investi 6,77 millions $ dans le projet, mais c'est l'effort collectif de toute la communauté, incluant un don de 1 million $ du Myers Automative Group qui a permis de le réaliser.

« Le financement que nous accordons à la nouvelle unité de soins actifs de l'Hôpital Queensway Carleton aidera les patients à obtenir les soins dont ils ont besoin pour rentrer chez eux plus rapidement », a indiqué la première ministre Wynne, en présence de nombreux élus de la région présents, dont les ministres Marie-France Lalonde et Bob Chiarelli.

Tom Schonberg, président et directeur général de l'hôpital, a rappelé que l'établissement dessert une population de plus de 400 000 personnes dans Ottawa-Ouest, où 14 % sont des personnes âgées de plus de 65 ans. D'ici 20 ans, cette proportion devrait doubler. 

« Il est donc impératif pour nous d'offrir ce programme et cette unité d'avant-garde de même que d'avoir les effectifs spécialisés qui soigneront nos personnes âgées », a mentionné M. Schonberg.

Les soins seront offerts en diminuant le recours à des médicaments antipsychotiques et en réduisant les risques de réadmission. Les locaux et les chambres ont été aménagés en fonction des personnes âgées qui souffrent de divers problèmes de santé comme la démence, la dépression et autres.

Au déjeuner du maire Watson

En début de matinée, la première ministre Wynne a participé à la série de conférences des déjeuners du maire à l'hôtel de ville d'Ottawa où quelques centaines de personnes ont pu l'entendre parler de développement économique et des projets d'infrastructure.

La première ministre Wynne a insisté sur l'importance du dialogue entre le fédéral, les provinces et les municipalités afin de trouver des solutions aux nombreux problèmes à résoudre. Elle a aussi dit que les discussions avec les municipalités, incluant Ottawa, n'étaient « pas toujours agréables », mais que l'important était de trouver des solutions aux problèmes touchant l'environnement, les infrastructures et autres pour les citoyens. Elle a aussi parlé de places en garderie et d'éducation, deux dossiers qu'elle juge prioritaires.

« Nous avons l'intention de créer 100 000 places en garderie d'ici cinq ans pour aider les familles, et dès septembre 2017, plus de 150 000 étudiants auront accès à de l'aide financière équivalente à leur frais de scolarité ou plus. Cela devrait aider à réduire la disparité puisque 75 % des enfants de famille riche accèdent aux études postsecondaires comparativement à seulement 35 % des étudiants issus de familles pauvres. C'est un écart inacceptable » a indiqué la première ministre Wynne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer