La succession de Madeleine Meilleur élue samedi

Madeleine Meilleur a démissionné de son poste de... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Madeleine Meilleur a démissionné de son poste de députée provinciale d'Ottawa-Vanier en juin dernier.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La successeure de Madeleine Meilleur à titre de candidate libérale provinciale dans Ottawa-Vanier doit être élue samedi par les membres de l'Association libérale. Trois prétendantes sont en lice, soit Lucille Collard, Nathalie Des Rosiers et Persévérance Mayer. Le vote doit se faire à l'école secondaire publique De la Salle. La circonscription est sans député depuis la démission de Mme Meilleur, en juin dernier. La date de l'élection partielle n'est pas encore connue. LeDroit propose un portrait des trois candidates à l'investiture libérale.

Lucille Collard

Lucille Collard... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Lucille Collard

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Personnalité bien connue dans la communauté franco-ontarienne, l'avocate Lucille Collard désire représenter les couleurs libérales dans Ottawa-Vanier à l'élection partielle. Active sur les réseaux sociaux depuis le dépôt de sa candidature, Mme Collard affirme bénéficier de l'appui de la candidate sortante, Madeleine Meilleur. Conseillère scolaire depuis 2010, elle demeure dans la circonscription d'Ottawa-Vanier depuis 20 ans.

Lucille Collard assure être au courant des enjeux locaux. Parmi ses priorités, on retrouve les soins de santé, le logement, l'environnement, l'éducation et le transport. Elle évoque entre autres des dossiers comme la revitalisation du chemin Montréal, le tunnel pour les camions au centre-ville et l'accès aux soins de santé en français.

« J'ai réfléchi et pensé à mon parcours comme avocate, mon intérêt pour les dossiers au provincial, comme la santé, l'environnement, le transport, les aînés et l'éducation. J'ai trouvé que c'était le moment opportun pour moi de continuer. [...] Le contact avec la communauté, c'est ce qui me motive », explique la mère de famille.

Nathalie Des Rosiers

Nathalie Des Rosiers... (Patrick Woodbury, LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Nathalie Des Rosiers

Patrick Woodbury, LeDroit

Misant sur une feuille de route bien remplie, la doyenne de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa, Nathalie Des Rosiers, souhaite maintenir l'héritage de Madeleine Meilleur dans Ottawa-Vanier. 

Experte en droit constitutionnel, elle a travaillé avec différents niveaux de gouvernement pour défendre entre autres les libertés civiles, l'équité salariale, en plus des droits constitutionnels.

Mme Des Rosiers assure être au fait des enjeux locaux et réside dans la circonscription depuis deux ans. Elle compte s'investir dans le développement économique, la francophonie et les enjeux de transport. Parmi les dossiers d'importance dans Ottawa-Vaniver, la mère de famille cible la revitalisation du chemin Montréal, l'intégration de la population immigrante, le tunnel au centre-ville et la pauvreté.

« J'ai passé ma vie à faire du développement de politique publique. À défendre les droits des femmes de minorité francophone et les cas de liberté civile. D'une certaine façon, j'ai eu affaire à beaucoup de gens au gouvernement et j'ai pu constater la grande différence que peuvent faire les interlocuteurs gouvernementaux. [...] Je ne veux pas que l'héritage de Mme Meilleure soit miné par un agenda conservateur ou une perte dans Ottawa-Vanier. Je me sens appelée à contribuer », soutient la candidate.

Persévérance Mayer

Entrée dans la course au cours des dernières semaines, Persévérance Mayer concentre ses énergies afin de récolter des appuis. Née à Montréal, la femme d'origine congolaise s'est installée à Ottawa en 2012. 

Elle a travaillé entre autres dans l'équipe du candidat néo-démocrate dans Ottawa-Vanier, Hervé Ngamby, aux élections provinciales de 2014. 

Elle est cofondatrice de la Ligue des Africains du Canada et se décrit comme une militante dévouée pour les causes des minorités visibles et des francophones, en plus d'être membre de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario.

Mme Mayer n'était pas disponible afin de répondre aux questions du Droit concernant ses priorités et ses motivations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer