Vers une université franco-ontarienne

«Nous sommes dans la phase de planification de... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

«Nous sommes dans la phase de planification de l'université elle-même. Quelle forme elle prendrait, quel modèle serait utilisé et quels seraient les programmes et services», explique Dyane Adam.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un pas de plus est franchi dans le dossier de l'université de langue française en Ontario. La ministre déléguée aux Affaires francophones, Marie-France Lalonde, a annoncé jeudi la création d'un conseil de planification pour développer l'espace postsecondaire en français dans le centre-sud-ouest de la province.

L'ex-commissaire aux langues officielles du Canada, Dyane Adam, assumera la présidence du conseil de planification, tandis que cinq autres membres doivent être nommés dans un proche avenir. L'organisme aura pour mission d'examiner les options pour la création d'une université de langue française et de présenter un rapport au gouvernement au printemps 2017. Mme Adam compte déposer le rapport dès la fin mars.

« Nous sommes dans la phase de planification de l'université elle-même, explique Mme Adam. Quelle forme elle prendrait, quel modèle serait utilisé et quels seraient les programmes et services de démarrage. [...] Ceci dit, on parle d'une location physique dans le mandat. »

Le conseil doit donc trouver un emplacement physique pour la future université dans le centre-sud-ouest. Il doit aussi fournir un modèle de gouvernance et explorer les affiliations possibles avec les universités existantes.

La création du conseil de planification répond au rapport du Comité consultatif de l'éducation postsecondaire en langue française dans le Centre et le Sud-Ouest de l'Ontario.  Une autre recommandation du rapport suggérait les services d'une tierce partie indépendante pour étudier les intérêts des étudiants et se pencher sur la demande du marché relativement à la création d'une université de langue française.

« Cette étude permettra au gouvernement et au conseil de planification de déterminer la taille et l'éventail des programmes qui pourraient être offerts dans le centre et le sud-ouest de l'Ontario », a déclaré la ministre Lalonde.

Pour sa part, la première ministre Kathleen Wynne a réitéré l'engagement de son gouvernement dans la création d'une université francophone.

« Pour moi, c'est important que les étudiants en Ontario aient accès aux programmes en français dont ils ont besoin. S'il est nécessaire d'avoir un autre édifice, parce que nous avons l'Université d'Ottawa et le Collège Glendon qui sont désignés, c'est une question pour ce comité », a déclaré la première ministre lors de son passage à Ottawa jeudi matin.

De bon augure, mais encore loin de la coupe aux lèvres

Bien que le ton monte au sein de la communauté franco-ontarienne pour la création d'une université de langue française, la porte-parole néo-démocrate pour les affaires francophones, France Gélinas, voit d'un bon oeil la création d'un conseil de planification.

« C'est de bon augure, affirme Mme Gélinas qui a déposé à nouveau son projet de loi pour une université de langue française en Ontario, mercredi. [...] Avec le dépôt du projet de loi, le gouvernement a pu voir l'ampleur du soutien dans ce projet-là. Qu'il réponde le lendemain avec une annonce, pour moi, ça veut dire qu'on a bien fait notre travail. »

Toutefois, la députée de Nickel Belt ne crie pas encore victoire. Elle rappelle que la communauté franco-ontarienne demande la création d'un conseil des gouverneurs qui a pour mandat de mettre en place une université de langue française. 

Même son de cloche du côté du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO). Son directeur général, Alain Dupuis, appuie la nomination de Dyane Adam, mais aurait préféré une autre annonce. « Le conseil va faire de nouvelles recommandations au gouvernement, souligne M. Dupuis. Bien que ce soit un pas en avant, ce n'est toujours pas la gouvernance qui a été annoncée. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer