Le NPD choisit Claude Bisson dans Ottawa-Vanier

Âgé de 61 ans, le néo-démocrate Claude Bisson est... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Âgé de 61 ans, le néo-démocrate Claude Bisson est retraité de la GRC à Ottawa, où il a travaillé comme employé civil pendant 30 ans.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Le NPD est le seul des trois principaux partis politiques provinciaux en Ontario à avoir un candidat en vue de l'élection complémentaire dans Ottawa-Vanier, siège laissé vacant depuis la fin juin à la suite du départ de l'ex-députée et ministre Madeleine Meilleur.

Claude Bisson a été élu candidat néo-démocrate lors de l'assemblée d'investiture du parti tenue lundi soir. Les libéraux et les progressistes-conservateurs n'ont toujours pas choisi de dates pour leur assemblée d'investiture respective. La date de cette élection partielle n'a toujours pas été annoncée et la première ministre Kathleen Wynne a jusqu'en décembre pour la faire connaître.

Claude Bisson est le frère du député néo-démocrate provincial de Timmins, Gilles Bisson. 

Sur Twitter, Gilles Bisson a tenu à féliciter son frangin, et a écrit: «Pouvez-vous imaginer les deux frères Bisson à Queen's Park?»

Âgé de 61 ans, Claude Bisson est retraité de la GRC à Ottawa, où il a travaillé comme employé civil pendant 30 ans. Il croit fermement en ses chances de remporter Ottawa-Vanier, une circonscription traditionnellement libérale tant au provincial qu'au fédéral.

«Je suis tanné de ce qui se passe avec le gouvernement Wynne. Je suis tanné de ce qu'elle a fait avec les coûts de l'électricité, qui ont plus que doublé depuis les dernières années. Quant à moi, Ottawa-Vanier n'est pas représentée par le gouvernement», a lancé M. Bisson en entrevue au Droit.

Un sondage Forum Research du mois de juillet donnait une avance aux progressistes-conservateurs (42%) dans les intentions de vote à l'échelle de la province, contre 35% pour les libéraux et 17% pour le NPD. Le taux de satisfaction des Ontariens à l'égard de Mme Wynne était de 24% au mois de mai, selon la firme Angus Reid, en baisse constante depuis la réélection des libéraux provinciaux en 2014, a précisé la maison de sondage.

Nour El Kadri, professeur en gestion stratégique à l'Université d'Ottawa, croit que le NPD peut ravir Ottawa-Vanier des mains des libéraux, notamment parce que les libéraux provinciaux ne marquent pas de bons résultats dans les sondages.

«Les libéraux peuvent mettre toutes leurs ressources pour gagner, et cela peut les sauver, mais ils sont aussi sous les projecteurs, et les partis d'opposition déploieront tous les efforts pour leur dérober cette circonscription», a expliqué M. El Kadri. 

«Le NPD a investi beaucoup dans cette circonscription (Ottawa-Vanier), notamment du côté fédéral, et les deux échelons coordonnent leurs efforts», a-t-il ajouté.

Mme Wynne a annoncé la semaine dernière la tenue d'une élection complémentaire le 1er septembre dans la circonscription torontoise de Scarborough-Rouge River, qui était sans représentation à Queen's Park depuis la démission du député libéral Bas Balkissoon en mars. 

Les députés provinciaux retournent en Chambre le 12 septembre. Ottawa-Vanier ne sera donc pas représentée à Queen's Park à la reprise des travaux parlementaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer