Les couples de même sexe seront inclus dans la définition de «parent»

La première ministre Wynne affirme que les lois... (Codie McLachlan, Archives PC)

Agrandir

La première ministre Wynne affirme que les lois de la province sont dépassées et ne reflètent pas la façon actuelle de concevoir la famille.

Codie McLachlan, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne annonce que son gouvernement fera adopter une loi pour changer la définition de «parent» afin que les couples de même sexe n'aient pas à adopter leurs propres enfants.

Mme Wynne affirme que les lois de la province sont dépassées et ne reflètent pas la façon actuelle de concevoir la famille.

La députée néo-démocrate Cheri DiNovo a présenté un projet de loi d'initiative parlementaire l'automne dernier pour rendre les services d'enregistrement des naissances disponibles à toutes les familles de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT), affirmant qu'il n'est pas juste que des parents aient à adopter leurs propres enfants.

Lors d'un discours prononcé mardi devant des membres du groupe de défense des droits des homosexuels EGALE, Mme Wynne a remercié Mme DiNovo pour ses efforts afin que les parents homosexuels aient les mêmes droits que les parents d'un couple homme-femme.

Mme Wynne dit qu'elle est déterminée à régler le problème et veut que la définition du mot parent soit modifiée d'ici la fin de l'année.

Les libéraux vont présenter leur propre projet de loi en septembre et Mme Wynne dit qu'elle s'assurera que les parents soient clairement définis comme étant «soit gais ou hétérosexuels», que leurs enfants aient été conçus avec ou sans aide.

Elle a promis que son gouvernement travaillerait avec Mme DiNovo et rédigerait une mesure législative qui sera cohérente avec le travail effectué par la députée de longue date dans ce dossier.

Un juge ontarien a tranché en 2006 que la réforme du droit des enfants était «clairement désuète», mais celle-ci n'a toujours pas été mise à jour, ce qui a forcé des couples d'hommes gais et de lesbiennes à aller devant un juge pour être reconnus devant la loi en tant que parents de leurs propres enfants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer