Le NPD veut la tête du ministre Chiarelli

Le ministre Bob Chiarelli avait présenté ses excuses... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Le ministre Bob Chiarelli avait présenté ses excuses à Queen's Park, mercredi, après avoir été surpris en train de déclarer que la leader néo-démocrate «pisse dans toutes les directions» en ce qui concerne le dossier de l'énergie.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Keith Leslie
La Presse Canadienne
Toronto

La chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l'Ontario, Andrea Horwath, a demandé jeudi que le ministre ontarien de l'Énergie, Bob Chiarelli, soit congédié en raison d'un commentaire qu'il a fait à son endroit et qu'elle considère comme étant sexiste et misogyne.

M. Chiarelli avait présenté ses excuses à Queen's Park, mercredi, après avoir été surpris en train de déclarer que Mme Horwath «pisse dans toutes les directions» en ce qui concerne le dossier de l'énergie. Il avait toutefois affirmé n'avoir jamais eu l'intention de tenir de tels propos et assuré avoir plutôt voulu dire qu'elle «court dans toutes les directions».

La leader néo-démocrate a soutenu que ce n'était pas de véritables excuses parce que le ministre n'avait pas admis avoir mal agi et que son «insulte dégoûtante» comparant son comportement à celui d'un chien avait pour objectif de la rabaisser et de l'humilier afin qu'elle se taise.

Elle a ajouté que toute personne regardant la vidéo dans laquelle on peut voir Bob Chiarelli faire ce commentaire serait d'accord pour dire qu'il était «évident» que le ministre ne s'était pas trompé.

Andrea Horwath a également affirmé que la première ministre Kathleen Wynne devrait immédiatement chasser M. Chiarelli de son cabinet, qu'elle devrait avoir honte d'appuyer le ministre et qu'elle ne défendait pas les femmes de l'Ontario.

Mme Wynne a répliqué devant l'Assemblée législative, jeudi, que M. Chiarelli avait fait ce qu'il fallait pour régler le problème de manière appropriée. «Il arrive parfois que les gens butent sur les mots, a-t-elle déclaré. Le ministre s'est excusé pour tout malentendu que ses propos auraient pu causer.»

Le NPD a soutenu que M. Chiarelli avait déjà fait plusieurs commentaires sexistes par le passé, rappelant qu'il avait accusé la vérificatrice générale de la province, Bonnie Lysyk, de ne pas comprendre les questions liées à l'énergie, et ce, même si cette dernière a travaillé pendant 10 ans pour Manitoba Hydro.

Jeudi, le ministre a répété qu'il n'avait jamais voulu dire que Mme Horwath «pisse dans toutes les directions» et a souligné que les transcriptions officielles des débats de l'Assemblée législative avaient même été modifiées afin de supprimer le mot «pisse».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer