Harcèlement sexuel: le NPD demande à Wynne de s'expliquer

La première ministre Kathleen Wynne... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

La première ministre Kathleen Wynne

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

La leader néo-démocrate de l'Ontario croit que la première ministre Kathleen Wynne devrait révéler certains détails sur les deux députés de son caucus qu'elle a dû réprimander pour harcèlement sexuel.

Mme Wynne a admis mardi que depuis qu'elle est devenue chef libérale en 2013, elle a dû «gérer» des allégations de harcèlement sexuel qui visaient au moins deux députés de son caucus.

La chef néo-démocrate Andrea Horwath comprend que ces femmes qui avaient porté plainte pour comportements inappropriés n'ont pas eu envie d'étaler ces histoires au grand jour, et elle ne veut surtout pas les accabler à nouveau.

Mais elle croit que la chef libérale devrait songer à dévoiler certains éléments des plaintes. La première ministre, selon elle, ne peut pas lever ainsi un coin du voile puis se réfugier ensuite dans le silence.

Mme Horwath et le chef progressiste-conservateur Patrick Brown accusent la première ministre d'avoir deux poids, deux mesures en matière de harcèlement sexuel.

Mme Wynne avait demandé que le député Jack MacLaren soit chassé du caucus conservateur pour une blague vulgaire et sexiste qui visait la députée libérale fédérale Karen McCrimmon lors d'un événement-bénéfice, il y a quelques semaines.

Selon Mme Horwath, des députées néo-démocrates se sont elles aussi déjà plaintes de «conversations de taverne» et d'allusions sexuelles de la part d'autres députés de l'Assemblée législative - des plaintes que la chef du NPD a gérées en privé, dit-elle.

Le cabinet de la première ministre a précisé que Mme Wynne ne ferait plus de commentaires sur les allégations touchant les deux députés de son caucus.

Après l'incident du député conservateur MacLaren, la première ministre Wynne avait proposé l'adoption d'un code de conduite pour tous les députés de l'Assemblée législative.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer