Budget injuste pour les aînés, selon Horwath

La chef du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

La chef du NPD de l'Ontario, Andrea Horwath

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La chef néo-démocrate de l'Ontario, Andrea Horwath, s'en prend au gouvernement ontarien dont le récent budget pénalisera de nombreux aînés qui auront à payer leurs médicaments plus cher.

Bien qu'un plus grand nombre d'aînés pourront bénéficier du programme d'assurance-médicament de l'Ontario, elle reproche au gouvernement de Kathleen Wynne d'augmenter le montant déductible pour l'achat de médicaments qui passera de 100 $ à 170 $ pour les aînés à revenu moyen. Les frais par ordonnance augmenteront d'un dollar à 7,11 $.

Selon elle, cette hausse touchera durement des centaines de milliers d'aînés à revenu fixe qui ont déjà de la difficulté à joindre les deux bouts.

En vertu du budget provincial, il y aura un plus large bassin de gens qui pourront bénéficier du Programme des médicaments de l'Ontario, le seuil de revenu passant de 16 018 $ pour personnes seules à 19 300 $ et de 24 175 $ à 32 300 $ pour les couples. (En dessous de ces nouveaux seuils, il n'y a pas de montant déductible à payer et les frais par ordonnance restent à 2 $.)

Or, pour financer ce programme, les aînés dont le revenu est supérieur à ces seuils, devront débourser davantage de leur poche, une situation injuste à ses yeux. Selon Mme Horwath, le gouvernement Wynne s'engage ainsi sur une pente glissante qui compromet les principes de l'accès universel au système de soins de santé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer