Le Parti PC veut se rapprocher des «racines» de l'Ontario

Le chef du Parti PC de l'Ontario, Patrick... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Le chef du Parti PC de l'Ontario, Patrick Brown, a déploré le manque d'investissements dans les infrastructures, vendredi, à l'hôtel de ville d'Ottawa.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Insatisfait du dernier budget provincial, le chef de l'opposition officielle à Queen's Park, Patrick Brown, compte s'appuyer sur le congrès annuel du Parti conservateur, ce week-end à Ottawa, pour établir les bases d'une plateforme à l'image des «racines de cette province».

Invité à livrer un discours au Déjeuner du maire de vendredi matin, à l'hôtel de ville d'Ottawa, le chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario a longuement dénoncé la gestion des ressources financières de la province par le gouvernement de Kathleen Wynne. «Tout simplement, nous croyons que la vie est plus dure sous les libéraux et que nous faisons avancer la province dans la mauvaise direction», a-t-il résumé.

Il a d'abord déploré le manque d'investissements dans les infrastructures, «l'un des besoins les plus pressants». «Le plan libéral pour l'infrastructure était d'abord de 8 ans, puis de 10 ans, aujourd'hui il est étalé sur 12 ans...»

«On a besoin d'investissements dans les infrastructures aujourd'hui. On ne peut pas les repousser au rang des priorités secondaires.»

«Le fait que le délai s'allonge de plus en plus à chaque budget devrait susciter en nous quelques inquiétudes», a-t-il dénoncé, avant d'ajouter que les infrastructures ont longtemps été une priorité du Parti conservateur.

Électricité et santé

Il a ensuite plaidé pour de l'électricité plus abordable. Au-delà de la rapidité de l'augmentation des factures qui bat tous les records en Amérique du Nord - le prix de l'électricité y augmente trois fois plus vite que celui des autres biens et services -, l'exode d'entreprises vers le Québec devrait sonner l'alarme, estime Patrick Brown. «Je veux voir des compagnies déménager ici, et non pas d'autres provinces braconner des emplois depuis l'Ontario.»

Enfin, il a dénoncé les compressions dans le domaine de santé, notamment les coupures dans le personnel et le manque de ressources pour combler les besoins en santé mentale.

Au sujet du congrès annuel du Parti conservateur, Patrick Brown a assuré que son parti est prêt à écouter «inlassablement» les recommandations des Ontariens pour bâtir sa plateforme.

Plus tard dans la journée, Patrick Brown a visité le centre de santé mentale Royal Ottawa, en compagnie de sa députée de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer