Un transfuge du NPD portera la bannière libérale en Ontario

Glenn Thibeault et sa famille.... (Photo: Archives PC)

Agrandir

Glenn Thibeault et sa famille.

Photo: Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le député néodémocrate fédéral Glenn Thibeault quitte la colline du Parlement pour tenter sa chance avec les libéraux de l'Ontario dans le cadre d'une élection partielle dans Sudbury.

Le transfuge du Nouveau Parti démocratique (NPD) a annoncé sa candidature mardi matin « après beaucoup de réflexion et de discussion» avec ses proches.

«Je crois que je peux continuer à servir ma communauté à un autre niveau en m'intégrant au sein du gouvernement libéral de l'Ontario», a signalé M. Thibeault, qui représente la circonscription de Sudbury depuis six ans sur la scène fédérale.

L'élection partielle est nécessaire à la suite du départ de l'Assemblée législative du député néo-démocrate Joe Cimino le 20 novembre dernier pour «des raisons familiales».  Peu de temps après,  Andrew Olivier avait manifesté son intérêt de briguer l'investiture libérale dans cette course.  Lundi, il s'est toutefois ravisé. En conférence de presse, il a soutenu que la chef libérale Kathleen Wynne lui avait promis un autre emploi si jamais il se désistait. Cette dernière a avoué que les libéraux avaient un autre candidat en tête pour l'élection partielle de Sudbury, mais qu'elle n'avait effectué «aucune offre précise.»

Le député francophone de Timmins-Baie James, Gilles Bisson, croit que ce saut de son ex-collègue du NPD «en dit long sur les principes» de la première ministre ontarienne. «Kathleen Wynne préfère délaisser un libéral de longue date en faveur d'un transfuge», a-t-il réagi mardi matin sur Twitter.

La date de l'élection partielle est toujours indéterminée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer