La PPO enquêtera sur la disparition de courriels à Queen's Park

La commissaire à l'information et à la protection... (PHOTO COLIN PERKEL, PC)

Agrandir

La commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'Ontario, Ann Cavoukian.

PHOTO COLIN PERKEL, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a confirmé, vendredi, qu'elle entend se pencher sur les circonstances entourant la disparition de courriels dans les archives du gouvernement libéral à Queen's Park au sujet de l'annulation de deux projets de centrales électriques au gaz naturel, juste avant les dernières élections provinciales.

L'opposition progressiste-conservatrice réclamait une enquête policière après que la commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de la province, Ann Cavoukian, eut signalé, mercredi, la suppression de courriels au sujet de l'annulation des projets controversés de centrales à Mississauga et à Oakville.

La première ministre Kathleen Wynne a reconnu qu'il s'agissait d'allégations sérieuses.

Les partis d'opposition soutiennent que la garde rapprochée de l'ancien premier ministre Dalton McGuinty a délibérément effacé des courriels de la base de données du gouvernement, afin d'éliminer des preuves dans la foulée du scandale de l'annulation des projets de centrales à des fins potentiellement électoralistes.

«La suppression de courriels dans les bureaux du premier ministre et ministre de l'Énergie représente une activité illicite, et nous maintenons qu'une enquête policière est justifiée pour s'assurer que les lois de cette province sont respectées», a déclaré Victor Fedeli, député progressiste-conservateur de Nipissing, vendredi.

De son côté, l'opposition néo-démocrate réclame une nouvelle comparution de M. McGuinty devant le comité parlementaire sur la justice, où l'ancien premier ministre a d'ailleurs pris le blâme pour le scandale d'au moins 585 millions $, le mois dernier.

Dans un communiqué, vendredi, M. McGuinty a indiqué qu'il n'était pas au courant de la destruction de courriels alors qu'il était à la tête du gouvernement provincial.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer