Trudeau condamne l'utilisation d'armes chimiques en Syrie

Justin Trudeau a rencontré le nouveau secrétaire général des... (Sean Kilpatrick, La Presse canadienne)

Agrandir

Justin Trudeau a rencontré le nouveau secrétaire général des Nations unies, António Guterres, jeudi, à New York.

Sean Kilpatrick, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La communauté internationale doit s'impliquer davantage pour enquêter sur la récente attaque à l'arme chimique en Syrie, qui a fait des dizaines de victimes, a déclaré le premier ministre Justin Trudeau, jeudi.

De passage à New York, où il participait à une série d'événements liés au Women in the World Summit, un sommet annuel qui porte sur les enjeux touchant les femmes, M. Trudeau a condamné les bombardements à l'arme chimique qui ont tué au moins 86 personnes, dont plusieurs enfants, en Syrie.

Interviewé par l'auteure et journaliste Tina Brown, le premier ministre s'est dit «bouleversé et horrifié par les terribles images et l'emploi d'armes chimiques en Syrie».

Il a ajouté que le gouvernement canadien condamnait «évidemment et clairement» l'attaque de cette semaine. Il a dit souhaiter une plus grande implication de la communauté internationale pour découvrir ce qui s'est réellement passé.

«Je pense que c'est certain que quiconque a vu les images horribles qui sortent depuis cette attaque inconcevable d'armes chimiques veut voir la communauté internationale réagir. Les pays qui appuient le régime Assad vont devoir se poser de sérieuses questions», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, en fin de journée.

«Je sais que nous avons encore des questions (...) par rapport à la responsabilité (de) cette attaque, mais nous savons que le régime Assad est coupable d'attaques semblables dans le passé, et je pense que le moment est venu pour la communauté internationale d'être sans équivoque dans notre approche là-dessus.»

Il a promis que le Canada serait impliqué dans le processus aux Nations unies pour enquêter sur l'attaque et punir les responsables.

La quatrième visite de l'année

M. Trudeau avait commencé la journée en rencontrant la présidente-directrice générale de YouTube, Susan Wojcicki, ainsi que le nouveau secrétaire général des Nations unies, António Guterres. Il a aussi participé à trois panels, avant de terminer la journée avec une conférence de presse.

Il s'agissait de la quatrième visite de Justin Trudeau en territoire américain en 2017.

Le premier ministre canadien a récemment visité la Maison-Blanche, participé à une conférence sur l'énergie à Houston et assisté à la comédie musicale «Come From Away» en compagnie d'Ivanka Trump, la fille du président Trump.

Justin Trudeau s'est réjoui de pouvoir discuter d'innovations pour les entreprises avec la dirigeante de YouTube. Ils ont aussi abordé la création d'un plus grand marché international pour les concepteurs de contenu canadiens.

«Il y a une panoplie de choses à discuter, mais je suis principalement ici pour parler des façons d'intégrer encore plus de femmes sur le marché du travail et s'assurer de réduire les barrières pour que chacun puisse contribuer», a dit M. Trudeau lors de la rencontre.

Susan Wojcicki s'est dite ravie de pouvoir aborder la question de la création de contenu, mais surtout de pouvoir parler de la place des femmes dans le monde de la technologie.

«Nous n'avons pas assez de femmes dans l'industrie de la technologie. Je perçois cela comme un enjeu de société», a-t-elle ajouté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer