Ottawa-Vanier: les libéraux à la défense de leur fief

Nira Dookeran (Parti Vert du Canada), Mona Fortier... (Etienne Ranger, Archives Le Droit)

Agrandir

Nira Dookeran (Parti Vert du Canada), Mona Fortier (Parti libéral du Canada) et Andrian Papara (Parti conservateur du Canada), lors d'un débat.

Etienne Ranger, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'héritage laissé par le défunt Mauril Bélanger et les racines profondes de la longue tradition libérale remontant à 1935 placent la barre très haute pour les libéraux qui souhaitent conserver leur siège lors de l'élection partielle d'Ottawa-Vanier, lundi.

La candidate libérale, Mona Fortier, une femme d'affaires bien connue dans la communauté francophone, a été choisie au 7e tour lors de l'investiture à huit candidats, du jamais vu dans ce fief rouge. Elle rappelle avoir travaillé comme bénévole avec son mentor Mauril Bélanger dans le cadre de huit campagnes, et pourrait devenir la première femme députée fédérale d'Ottawa-Vanier en plus de huit décennies. 

Elle se dit prête à poursuivre l'oeuvre des Jean-Robert Gauthier et Mauril Bélanger. «Tous les deux ont mis la barre très haute, mais je suis prête à entreprendre ce nouveau chapitre. Je ne prends rien pour acquis dans cette course, car je veux qu'Ottawa-Vanier reste libérale», a confié Mme Fortier. Le plus grand défi sera de faire sortir le vote lundi, admet-elle. Les libéraux l'avaient emporté haut la main, la dernière fois, avec 57,6% des votes exprimés. 

Si la candidate libérale défend les mesures annoncées par le gouvernement de Justin Trudeau pour stimuler l'économie et renforcer la classe moyenne, elle entend aussi être la voix des francophones d'Ottawa et jouer un rôle de leadership pour rendre Ottawa «ville bilingue».

«Briser le monopole libéral»

Professeure en droit à l'Université d'Ottawa, la candidate néo-démocrate Emilie Taman a terminé deuxième derrière Mauril Bélanger au scrutin général de 2015, avec 19,3% des voix exprimées. Elle croit avoir une meilleure chance de marquer l'histoire cette fois en brisant le monopole libéral dans Ottawa-Vanier. 

«Mauril Bélanger était très respecté des électeurs, dit-elle. Et je comprends pourquoi il avait été réélu en 2015. Cette fois-ci, c'est comme si c'était moi contre Justin Trudeau. Les gens sont très déçus. Il a promis de faire les choses différemment, mais on a vu sa décision avec la réforme électorale. Puis, avec Phénix, les fonctionnaires sont très frustrés. Les gens se sentent ignorés. Ce dialogue pour la classe moyenne ne veut rien dire pour eux.» 

Faire les choses autrement

Enseignante d'anglais langue seconde au secondaire, la candidate du Parti Vert, Nira Dookeran, a fait des études universitaires en philosophie et en français à Winnipeg et à Toronto. Elle était aussi de la course en 2015. «Notre programme rejoint les gens qui veulent faire les choses autrement, qui ne se retrouvent pas avec les trois partis traditionnels. Dans Ottawa-Vanier, le sujet qui revient le plus souvent est celui de l'emploi. Les gens veulent avoir de bons emplois et un bon régime de retraite», a expliqué Mme Dookeran.

Le candidat conservateur, Adrian Papara, n'a pas retourné notre appel. 

Il ne s'est pas présenté à plusieurs des débats, expliquant notamment qu'il n'était pas à l'aise à répondre en français. Sur son site internet, il souligne qu'il sera «le champion de la réduction des impôts des familles, des étudiants et des petites entreprises». 

Les autres candidats sont John Turmel, un habitué des courses électorales qui a fait inscrire le surnom «The Engineer» sur le bulletin de vote, de même que Christina Wilson, tous deux à titre d'indépendants, ainsi que Damien Wilson, du Parti Libertarien.

Candidats à l'élection dans Ottawa-Vanier

  • Nira Dookeran - Parti Vert du Canada

  • Mona Fortier - Parti libéral du Canada

  • Adrian Paul Papara - Parti conservateur du Canada

  • Emilie Taman - Nouveau Parti démocratique

  • John 'The Engineer' Turmel - Indépendant

  • Christina Wilson - Indépendant

  • Damien Wilson - Parti Libertarien du Canada




À lire aussi

  • Cinq élections partielles fédérales lundi

    Politique

    Cinq élections partielles fédérales lundi

    À la suite de la démission du député Stéphane Dion et de l'investiture controversée du Parti libéral dans Saint-Laurent, les candidats des principaux... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer