Médias: la «vision» d'Ottawa se fait attendre

La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, doit dévoiler  sa... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

La ministre du Patrimoine, Mélanie Joly, doit dévoiler  sa vision ministérielle sur « le contenu canadien dans un monde numérique » dans la deuxième moitié de l'année 2017.

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Pendant que le gouvernement provincial de Philippe Couillard a décidé d'offrir une aide financière pour soutenir les médias écrits du Québec, l'aide réclamée au gouvernement fédéral de Justin Trudeau se fait toujours attendre. La vision d'Ottawa dans le dossier ne devrait pas être dévoilée avant la deuxième moitié de 2017, a-t-on appris mercredi.

À Ottawa, le dernier budget du ministre Bill Morneau n'a rien prévu rien pour supporter financièrement les médias canadiens, incluant ceux du Québec, et ce, malgré de nombreux appels à l'aide formulés par plusieurs dirigeants de groupes de presse. Tous dénoncent la perte de revenus publicitaires au profit des géants Google et Facebook, entre autres.

Le budget du ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, prévoit une aide de 36 millions $ sur cinq ans pour répondre aux demandes de la Coalition pour la pérennité de la presse d'information formée de 178 médias québécois, dont Le Devoir et le Groupe Capitales Médias dont Le Droit fait partie. 

Avant les annonces 

Ce n'est toutefois pas avant la deuxième moitié de l'année 2017 que la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, devrait dévoiler sa vision ministérielle sur « le contenu canadien dans un monde numérique », qui devra précéder tout annonce touchant la loi sur le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et les médias, a indiqué Pierre-Olivier Herbert, porte-parole de la ministre Joly. 

En septembre 2016, un rapport sur les consultations menées sur le Contenu canadien dans un monde numérique a été déposé, et fait partie de l'analyse en cours, a précisé M. Herbert. Pendant ce temps, le comité du Patrimoine canadien a entrepris une étude sur les médias canadiens, qui a permis d'entendre des intervenants de partout au pays. Ce rapport n'a pas encore été déposé, mais fera aussi partie de la réflexion.

Dans le cadre de cette étude, la coalition des médias québécois avait réclamé une aide « transitoire » sur cinq ans. Un rapport présenté par le groupe de réflexion Public Policy Forum a aussi proposé de créer un fonds de 400 millions $ pour appuyer les médias canadiens. « Ce rapport va être analysé comme les autres et n'aura pas préséance sur les autres rapports qui ont été déposés », a souligné M. Herbert.

Langues officielles

C'est aussi dans la deuxième moitié de 2017 que la ministre Joly devrait annoncer le plan d'action sur les langues officielles 2018-2023, qui sera lancé en avril 2018. Au moment d'amorcer sa réflexion plus tôt cette année, la ministre avait indiqué que les médias dans les communautés linguistiques en situation minoritaire allaient faire partie de ce plan, leur survie étant menacée par la chute des revenus publicitaires.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer