Une bonne note pour Morneau

Les maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin ont... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Les maires Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin ont tous deux eu de bons mots pour le budget Morneau.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les investissements à long terme dans le transport collectif et le logement abordable annoncés dans le budget Morneau de mercredi ont été salués par les maires d'Ottawa et de Gatineau.

Bien que le fédéral n'ait pas précisé quels projets obtiendront des fonds dans l'enveloppe de 20,1 milliards $ sur 11 ans, le maire de la capitale canadienne, Jim Watson, a indiqué que le ministre fédéral de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi, l'avait informé que la Ville Ottawa recevrait les 1,15 milliard $ qu'elle attendait du fédéral pour compléter la phase 2 du projet de train léger, soit les prolongements vers l'est, l'ouest et le sud, ainsi qu'un lien vers l'aéroport.

« C'est une bonne nouvelle pour l'avenir de notre ville. Le financement pour l'étape 2 du train léger se retrouve dans ce budget. Nous devons maintenant travailler avec nos partenaires fédéraux afin de finaliser les détails », a précisé le maire Watson, qui s'est toutefois dit déçu de voir le gouvernement Trudeau abolir à compter du 30 juin le crédit d'impôt pour le transport en commun.

À Gatineau, le maire Maxime Pedneaud-Jobin a avancé qu'il y aura de l'argent disponible du fédéral pour le projet de prolongement du lien rapide vers l'ouest afin de desservir Aylmer et les centres-villes de Gatineau et d'Ottawa.

Logement abordable

Le maire Watson a indiqué que le logement abordable est une priorité pour la Ville d'Ottawa. Il a accueilli favorablement l'annonce de la nouvelle Stratégie nationale sur le logement où 11,2 milliards $ seront investis par le gouvernement fédéral sur onze ans pour la construction et la rénovation de logements abordables. À la fin de décembre 2016, 10 052 ménages étaient en attente d'un tel toit à Ottawa.

« Nous faisons du progrès, mais nous ne pouvons avancer seuls », a précisé M. Watson. 

« Comme plusieurs municipalités, nos logements sociaux enregistrent des retards dans l'entretien, et il faut s'en occuper. On parle de toiture, de plancher, de systèmes de chauffage et d'ascenseur », a continué le maire d'Ottawa, tout en ajoutant que la Ville est engagée à accroître le nombre de logements sociaux et éliminer l'itinérance chronique.

L'organisme gatinois Logemen'occupe a d'ailleurs qualifié le budget fédéral 2017 de « bon budget pour le logement communautaire ».

« Ces engagements correspondent à un réinvestissement important dans les programmes d'habitation qu'attendait Logemen'occupe. Des investissements qui vont permettre la construction de logements sociaux et la préservation du parc existant et surtout l'aide à des milliers de ménages qui en ont désespérément besoin », a expliqué dans un communiqué François Roy, coordonnateur de Logemen'occupe.

Le maire Pedneaud-Jobin a précisé que ces investissements auront des répercussions importantes à Gatineau.

« Ça nous permettra d'aider bien des gens au cours des dix prochaines années », a souligné le maire Pedneaud-Jobin, signalant que quelque 1200 personnes sont sur la liste d'attente pour un logement abordable.

Le maire de Gatineau a tenu à indiquer que l'annonce du fédéral sécurise les programmes de logements abordables subventionnés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer