«L'Union européenne est une réussite» selon Trudeau

Le premier ministre canadien a précisé que l'Accord... (Michael Sohn, Associated Press)

Agrandir

Le premier ministre canadien a précisé que l'Accord économique et commercial global sera ratifié par le Canada d'ici le printemps et que c'est sans doute à ce moment que les travailleurs pourront constater les avantages des accords commerciaux, qui provoquent actuellement du mécontentement à travers l'Europe et du côté de l'administration Trump.

Michael Sohn, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

STRASBOURG - Quelques jours après son passage à Washington, le premier ministre Justin Trudeau a voulu livrer à l'Europe un message rassurant, mercredi, au sujet de l'antipathie de Donald Trump face au continent.

La visite de M. Trudeau à la Maison-Blanche, lundi, a été observée avec attention depuis l'Union européenne, qui a eu droit à une nouvelle ronde de critiques, cette semaine, de la part de l'ambassadeur américain à Bruxelles, choisi par M. Trump.

L'hôte de Justin Trudeau, Antonio Tajani, président du Parlement européen, a expliqué que l'Europe percevait le Canada comme un important allié pour forger des liens positifs avec les États-Unis.

« Il est plus facile pour les Canadiens de parler avec les Américains », a avancé M. Tajani.

La rencontre entre MM. Trump et Trudeau, lundi, a « pavé la voie à de meilleures relations entre l'Union européenne et les États-Unis », a déclaré M. Tajani.

« Nous voulons travailler avec les Américains. Au cours des prochaines années, le travail du Canada sera une bonne chose pour les relations entre nous et l'Amérique. »

M. Trudeau a expliqué que le président américain et lui tentaient de trouver un terrain d'entente pour aider la classe moyenne des deux pays à prospérer.

« Ce que j'ai vu de la part du président américain a été une volonté de vouloir faire ce qui doit être fait pour ceux qui l'ont appuyé et qui croient en lui, tout en démontrant que de bonnes relations avec ses voisins étaient une bonne façon de s'assurer que les choses seront faites », a raconté M. Trudeau.

Le premier ministre canadien a précisé que l'Accord économique et commercial global sera ratifié par le Canada d'ici le printemps et que c'est sans doute à ce moment que les travailleurs pourront constater les avantages des accords commerciaux, qui provoquent actuellement du mécontentement à travers l'Europe et du côté de l'administration Trump.

Plus tôt dans la journée, alors qu'il prenait la parole devant le Parlement européen au lendemain de la ratification de l'accord par celui-ci, Justin Trudeau a prévenu que ce pacte pourrait être le dernier en son genre si jamais il devait échouer.

« L'Union européenne est une réussite remarquable et un exemple sans précédent de coopération pacifique, a déclaré M. Trudeau. Le Canada comprend qu'une voix européenne efficace sur la scène mondiale n'est pas seulement préférable, elle est essentielle. »

« S'il est couronné de succès, a ajouté le premier ministre, l'Accord économique et commercial global deviendra l'exemple à suivre pour toutes les prochaines ententes commerciales ambitieuses. Mais s'il échoue, il pourrait bien être le dernier en son genre. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer