Phénix: recouvrer des fonds n'est pas une priorité

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement,... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La ministre responsable du système de paye problématique du gouvernement fédéral dit être plus préoccupée par le remboursement des employés qui n'ont pas reçu ce qui leur est dû que par le recouvrement des fonds qui ont été versés en trop.

La ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, suggère d'ailleurs à ceux qui ont été payés en trop de mettre les surplus de côté jusqu'à ce qu'un horaire de remboursement soit élaboré.

Les commentaires de Mme Foote ont été formulés mardi, après que le réseau anglais de Radio-Canada eut rapporté que le gouvernement avait déboursé 68 millions $ en trop et qu'il avait conclu des ententes pour rembourser seulement environ le tiers de ce montant.

La ministre a souligné que le montant exact dû au gouvernement fédéral n'était pas connu, puisque les fonctionnaires se sont concentrés sur la résolution des problèmes du système pour que des dizaines de milliers d'employés fédéraux n'ayant pas reçu un chèque de paye en bonne et due forme recueillent les fonds auxquels ils ont droit.

Peu de temps après le lancement du nouveau système de paye Phénix, le printemps dernier, des plaintes ont surgi de la part de fonctionnaires qui disaient avoir été sous-payés, trop payés ou pas payés du tout.

En date du mois de juin de l'an dernier, l'arriéré des cas problématiques avait atteint 82 000. Ces retards ont, depuis, diminué à environ 7000 dossiers, selon les derniers chiffres.

Mais ces dossiers sont considérés comme exceptionnellement compliqués et ils ont ralenti tout le processus de traitement des nouveaux changements qui ont été apportés au système de paye dans les derniers mois.

Dans la plupart des cas, le ministère de Mme Foote indique que cela pourrait prendre jusqu'à trois mois pour que les employés et anciens employés reçoivent les montants pour les heures supplémentaires, les mises à niveau temporaires, et toutes les autres prestations qui s'additionnent à la paye périodique.

L'objectif principal du gouvernement à ce point-ci est de régler les problèmes de sous-paiement et d'améliorer ses « normes de services », a précisé Mme Foote après une réunion du cabinet.

« Notre priorité a été de s'assurer que ceux qui n'ont pas été payés pour du travail accompli se fassent payer », a-t-elle ajouté.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer