Les électeurs d'Ottawa-Vanier en deuil

La générosité et l'accessibilité du député Bélanger ont... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

La générosité et l'accessibilité du député Bélanger ont marqué les citoyens de sa circonscription.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Charles-Antoine Gagnon

Collaboration spéciale

Le Droit

Généreux et accessible. Voilà deux caractéristiques de Mauril Bélanger qui viennent à l'esprit des électeurs d'Ottawa-Vanier lorsqu'ils se remémorent des souvenirs de celui qui les a représentés aux Communes pendant plus de 21 ans.

«Il s'occupait bien de ses citoyens», a résumé Marielle, une électrice rencontrée sur le chemin Montréal, mercredi.

«Il était très actif dans la circonscription. Il publiait un petit journal nous donnant les résumés de ce qui s'était passé dans le dernier trimestre. Il informait les gens, et si on lui faisait une demande, il s'en occupait. Ça ne se concluait pas toujours avec un succès, mais au moins il répondait», a-t-elle ajouté.

De l'émotion

M. Bélanger a reçu le diagnostic de la sclérose latérale amyotrophique, connue sous la maladie de Lou Gehrig, en novembre 2015.

Peu de temps après, malgré les souffrances, il s'est présenté au souper de Noël des locataires du 300, rue Lacasse, une résidence pour aînés du quartier Vanier. «Normalement, il restait avec nous pour le souper, mais cette fois il est parti avant, en pleurant. On a pleuré avec lui. Mauril, ce qu'il a fait pour la communauté, surtout pour les aînés, je lui lève mon chapeau», a dit Rhéal Riendeau, président de l'Association des locataires du 300, Lacasse.

«Il tenait beaucoup à aider les gens. Il a combattu jusqu'au bout, même avec la maladie», a ajouté M. Riendeau.

Jacques, un autre citoyen d'Ottawa-Vanier, a déploré que M. Bélanger ait tant souffert de sa maladie.

«Il nous a beaucoup aidé, surtout à Vanier. Il représentait très bien les gens. Je l'ai rencontré à quelques reprises, et je ne pouvais pas demander mieux. Il était accessible», a-t-il indiqué.

Drapeaux en berne

La direction de l'Hôpital Montfort a tenu à saluer Mauril Bélanger, qui fut un joueur clé dans la bataille pour la sauvegarde de l'établissement.

«Au nom de toute l'équipe de l'hôpital Montfort, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à sa femme, Catherine, sa famille, ses amis, ses collègues et sa communauté. C'est une grande perte pour la communauté franco-ontarienne et pour Montfort», a indiqué le Dr Bernard Leduc, PDG de l'hôpital, dans un communiqué.

Le drapeau de l'Hôpital Montfort et le drapeau de la francophonie seront en berne jusqu'au crépuscule des funérailles de M. Bélanger. 

Tout comme le drapeau du Canada, ainsi que les autres drapeaux sur tous les édifices et établissements du fédéral dans la circonscription d'Ottawa-Vanier.

Une circonscription doublement orpheline

Les électeurs de la circonscription d'Ottawa-Vanier seront appelés aux urnes à deux occasions au cours des prochains mois pour élire un nouveau député provincial et un nouveau député fédéral.

La circonscription ottavienne se retrouve doublement orpheline à la suite du décès du député fédéral Mauril Bélanger, mardi soir.

Ottawa-Vanier était sans représentation à Queen's Park depuis la fin du mois juin à la suite de la démission de Madeleine Meilleur, ancienne procureure générale de l'Ontario et ministre déléguée aux Affaires francophones. La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, n'a toujours pas appelé une élection complémentaire dans cette circonscription. Elle a jusqu'en décembre pour se commettre.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a six mois pour décréter une élection complémentaire pour le siège d'Ottawa-Vanier aux Communes.

Ottawa-Vanier est un château fort libéral, tant au fédéral qu'au provincial. Mauril Bélanger, qui a régné sur la circonscription depuis 1995, avait remporté sa dernière élection avec 57,6% des suffrages. Madeleine Meilleur avait été réélue en 2014 avec 55,5% des voix, elle qui représentait Ottawa-Vanier à Toronto depuis 2003.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer