Ô Canada: un «beau cadeau» pour Mauril

Mauril Bélanger a été longuement applaudi par ses collègues.... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Mauril Bélanger a été longuement applaudi par ses collègues.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les députés ont fait un beau cadeau d'anniversaire à leur collègue Mauril Bélanger, qui célébrait ses 61 ans, mercredi, en votant en faveur du projet de loi sur l'Ô Canada pour en retirer toute référence de genre.

Lors du vote en troisième lecture, les députés se sont rangés derrière l'élu d'Ottawa-Vanier en votant 225 contre 74 pour son projet de loi, une majorité accrue par rapport au vote de deuxième lecture qui s'était terminé à 219 contre 79.

Aussitôt le vote terminé, les parlementaires ont souligné l'événement historique en se levant debout pour chanter ensemble l'hymne national, en présence de leur collègue Mauril Bélanger. Dans l'esprit du moment, des députés ont pu ainsi modifier les paroles en chantant la nouvelle version «non officielle» de leur hymne national. 

À plusieurs reprises, M. Bélanger a eu droit à des applaudissements chaleureux des députés, tous partis confondus.

Encore une fois, les conservateurs ont voté contre, alors que quelques-uns ont changé d'idée, comme l'espéraient les libéraux.

Un «beau symbole» 

Les Canadiens pourront-ils maintenant chanter leur hymne national sans référence de genre lors des célébrations de la fête du Canada?

«C'est évident que ce serait un beau symbole si la loi était adoptée avant le 1er juillet pour que la nouvelle version de

l'Ô Canada puisse être chantée dès cette année lors des célébrations sur la colline parlementaire», a indiqué Danick Lafrance, le conseiller législatif du député d'Ottawa-Vanier.

C'est le Sénat qui décidera si le projet de loi sera adopté avant la fin de la présente session ou s'il devra attendre à l'automne.

La sénatrice conservatrice, Nancy Ruth, nommée par l'ancien premier ministre libéral Paul Martin, est celle qui marraine le projet de loi à la Chambre haute. Pour le député Bélanger, le plus beau scénario serait donc que le C-210 puisse franchir rapidement sans amendement toutes les étapes du Sénat avant la semaine prochaine, pour obtenir la sanction royale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer