Rénovations coûteuses du bureau du ministre Sohi

Le ministre de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi... (Adrian Wyld, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi

Adrian Wyld, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joanna Smith
La Presse Canadienne

Les conservateurs espèrent embarrasser les libéraux en les obligeant, mardi soir, à débattre pendant des heures des rénovations coûteuses effectuées dans les bureaux du ministre de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi.

L'opposition officielle a découvert le mois dernier que le gouvernement de Justin Trudeau avait dépensé plus de 835 000 $ pour rénover le quartier général de M. Sohi et de son sous-ministre.

Les conservateurs prévoient donc tirer profit de la procédure parlementaire, mardi soir, afin de s'opposer officiellement à ce poste dans le budget des dépenses du gouvernement, ce qui devrait donner lieu à un long débat et forcer les députés libéraux à défendre la décision.

Le leader parlementaire des conservateurs, Andrew Scheer, a déclaré que cette procédure était souvent utilisée pour braquer les projecteurs sur un sujet ayant déjà fait les manchettes ou un point litigieux en particulier.

«Nous observons une tendance inquiétante du côté des dépenses libérales et un retour à la politique du «tout m'est dû»», a affirmé M. Scheer, faisant référence à la fameuse phrase «j'ai droit à ce qui m'est dû» de l'ancien député libéral et chef de la direction de la Monnaie royale canadienne, David Dingwall.

«Cette dépense pour le bureau du ministre semble plutôt excessive et nous voulons le souligner.»

Le ministre Sohi a déjà soutenu que ces travaux étaient nécessaires parce qu'il devait aménager l'espace pour accueillir tous les employés de son ministère nouvellement créé, incluant le personnel politique, le sous-ministre et les fonctionnaires.

Sous le précédent gouvernement conservateur, le portefeuille de l'Infrastructure relevait du ministère des Transports.

«Nos engagements requièrent un ministre dévoué, un ministère dévoué et un sous-ministre dévoué afin de répondre aux attentes des Canadiens», avait martelé Amarjeet Sohi devant la Chambre des communes le mois dernier après avoir été interrogé à propos de cette dépense.

«Nous avions besoin de nouveaux espaces pour notre personnel et de nouveaux espaces pour notre sous-ministre et son personnel, et c'est à cela qu'a servi cet investissement.»

La porte-parole de M. Sohi, Kate Monfette, a indiqué que le ministre serait aux Communes mardi soir pour défendre la dépense.

La somme consacrée aux rénovations des bureaux d'Amarjeet Sohi a d'abord été dévoilée lorsque le gouvernement a dû répondre à une question à inscrire au feuilleton, l'équivalent d'une demande d'accès à l'information pour les députés, sur combien les ministères avaient dépensé pour rénover, aménager et meubler leurs bureaux à la suite de l'arrivée au pouvoir des libéraux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer