L'étude en comité du C-210 est déjà complétée

Il a fallu moins de deux heures au... (Adrian Wyld, Archives PC)

Agrandir

Il a fallu moins de deux heures au comité permanent du Patrimoine canadien pour compléter l'étude du projet de loi proposé par le député Mauril Bélanger, atteint de la maladie de Lou Gehrig.

Adrian Wyld, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Au lendemain du vote majoritaire des députés, le projet de loi de Mauril Bélanger modifiant l'Ô Canada a franchi en moins de deux heures l'étude du comité permanent du Patrimoine canadien, jeudi.

Alors que le projet de loi C-210 a été adopté en deuxième lecture mercredi soir, par une vote de 219 à 79, le comité du Patrimoine canadien avait déjà adopté, mardi, une motion pour entendre des témoins et faire l'étude du projet de loi article par article, ce qu'ils ont fait dès le réveil jeudi matin.

Pendant une bonne partie des débats, les députés conservateurs, opposés au C-210, ont livré une bataille de procédures, qui n'a pas empêché le comité de voter 6-3 en faveur  de l'initiative du député Bélanger.

Les conservateurs voulaient entendre quatre témoins, mais un seul, l'historien Dr P. C. Champion, a pu se présenter pour dire qu'il ne fallait pas changer les paroles «thy sons» de la version anglaise du Ô Canada, symbole important de nos traditions. «Thy sons n'a jamais voulu désigner que des hommes», a mentionné l'éditeur de la revue The Dorchester Review.

Le député conservateur Peter Van Loan a déploré qu'un seul des quatre témoins sur la liste soumise par les conservateurs ait pu se présenter en raison des délais trop courts imposés par le comité. 

Il s'est ensuite engagé dans une bataille de procédures avec ses collègues Larry Maguire et Kevin Waugh, face à la présidente du comité, la députée libérale Hedy Fry, sous prétexte du non-respect du préavis de 48 heures prévu au règlement de la Chambre. Les conservateurs ont même rappelé à plusieurs reprises dans leurs interventions l'importance des procédures parlementaires pour l'auteur du projet de loi, Mauril Bélanger, qui est affligé par la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Le projet de loi C-210 reviendra maintenant à la Chambre des communes pour la troisième lecture, avant d'être envoyé pour étude et adoption par le Sénat selon un échéancier encore inconnu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer