Les publicités du «Plan d'action économique» pourront rester en place

Selon le plan d'action économique déposé hier aux... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Selon le plan d'action économique déposé hier aux Communes, Ottawa pense renouer avec les surplus budgétaires en 2016.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bruce Cheadle
La Presse Canadienne

Des milliers d'anciennes publicités du «Plan d'action économique» qui parsèment le paysage canadien ne sont pas visées par une nouvelle mesure fédérale sur l'affichage et demeureront en place jusqu'à ce que les entreprises en charge des projets décident de les enlever.

Les libéraux ont présenté de nouvelles politiques fédérales ce mois-ci afin d'empêcher la partisanerie de teinter les publicités financées par le secteur public - une réaction directe, affirment-ils, au comportement de l'ancien gouvernement conservateur.

Mais enlever les derniers vestiges de l'ère conservatrice, les pancartes du Plan d'action économique, n'est pas la responsabilité d'Ottawa, a indiqué le Bureau du Conseil privé à La Presse Canadienne.

La signalisation des projets financés par le gouvernement n'est pas considérée comme étant de la publicité, a précisé le porte-parole du Conseil privé, Raymond Rivet. Il a ajouté que le retrait des pancartes était la responsabilité de l'entreprise menant le projet. De plus, la nouvelle politique est entrée en vigueur le 11 mai et ne s'applique pas aux «produits de communication» mis en place par les anciens gouvernements. Lorsqu'il a annoncé les nouvelles règles lors d'une conférence de presse le 12 mai, le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, a répété à plusieurs reprises que «la politique s'appliquait à tous les types de publicités gouvernementales et à la communication.»

Et même s'il n'a pas clairement évoqué le Plan d'action économique, le ministre libéral a justifié «la forte réponse politique» en déclarant que «l'ancien gouvernement, nous croyons, a franchi la ligne à plusieurs reprises en termes de publicités et de communication et d'une manière qui était abusive envers les contribuables et les valeurs démocratiques».

La nouvelle politique, a-t-il dit, couvre les slogans de partis politiques, les images et n'importe quel type d'affiliation aux partis.

Des dizaines de millions de dollars ont été dépensés au fil des années pour publiciser le Plan d'action économique, qui était simplement un slogan et un outil de marketing pour le budget déficitaire des conservateurs visant à contrer la récession en 2009. Mais il s'est poursuivi sans arrêt jusqu'à leur budget final en 2015. Des pancartes continuaient même d'être affichées sur les nouveaux chantiers financés par le gouvernement fédéral au mois d'août, lors de la campagne électorale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer