3,4 millions $ débloqués pour quatre organismes francophones

De gauche à droite: Audrey LaBrie (Fédération des... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

De gauche à droite: Audrey LaBrie (Fédération des communautes francophones et acadienne du Canada), Jean-Luc Racine (Commission nationale des parents francophones), le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social Jean Yves Duclos, Élizabeth Allard (Fédération des aînées et aînés francophones du Canad), Pierre Luc-Lanteignem (Fédération de la jeunesse canadienne-francaise) et Evelyne Mudahemuka (Alliance des femmes de la francophonie canadienne).

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Quatre organismes nationaux francophones se partageront 3,4 millions $ d'ici deux ans et demi pour divers projets dans le cadre du programme fédéral de partenariat social.

Le ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, a confirmé lundi que son gouvernement débloquait le montant qui était prévu dans la Feuille de route pour les langues officielles (2013-2018) pour des projets qui viendront aider les aînés, les familles et les jeunes francophones à travers le pays. 

Quatre organismes ont regroupé leurs efforts en un consortium pour assurer la gestion de ces fonds, soit la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC), la Fédération de la jeunesse canadienne-française, l'Alliance des femmes de la francophonie canadienne, et la Commission nationale des parents francophones.

«Lors des consultations prébudgétaires cet hiver, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) avait formulé le souhait que ces fonds soient enfin débloqués. Nous sommes donc très satisfaits que le gouvernement investisse dans ce programme et fiers du modèle de partenariat entre les quatre organismes. Nous avons montré que notre réseau est capable de collaborer pour la gestion et la livraison de ce type d'initiative», a indiqué Audrey Labrie, vice-présidente de la FCFA.

Le consortium ira donc en appel de propositions prochainement auprès d'une centaine de partenaires, a expliqué pour sa part la vice-présidente de la FAAFC, Élizabeth Allard. Le consortium souhaite ainsi réaliser divers projets dans divers secteurs. Pour le volet jeunesse, il est question d'un portail à l'emploi pour les jeunes et d'un symposium national sur l'emploi et l'entrepreneuriat. 

Chez les aînés, la promotion du vieillissement actif et positif et la mise sur pied d'un réseau des communautés font partie des objectifs. Le réseau des femmes francophones prévoit un projet de sensibilisation au rôle des personnes aidantes et un réseau d'appui pour les personnes aidantes. Le programme pour les parents vise à les appuyer dans l'orientation de carrière et la création d'un outil de formation.

Le consortium espère aussi développer de nouvelles initiatives en entrepreneuriat et en partenariat avec le secteur privé pour soutenir financièrement plusieurs des nouvelles initiatives.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer