D'anciens combattants se disent déçus du budget Morneau

Des soldats canadiens en Afghanistan... (Archives AP)

Agrandir

Des soldats canadiens en Afghanistan

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le budget fédéral déposé mardi prévoit une somme additionnelle de 5,6 milliards sur cinq ans pour les anciens combattants et leur famille, mais on ne sait pas encore très bien si le sort des vétérans en sera véritablement amélioré.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, prévoit ainsi consacrer dès cette année 3,7 milliards à l'amélioration des programmes et services destinés aux anciens combattants les plus mal en point.

Le gouvernement libéral a ainsi annoncé que l'indemnité d'invalidité maximale «pour blessures et maladies causées ou aggravées par le service militaire» passera de 310 000$ à 360 000$ en 2017.

Ce montant forfaitaire est cependant toujours bien loin de l'indemnité d'invalidité versée dans certains pays - au Royaume-Uni, elle peut atteindre près d'un million de dollars. Mike Blais, de l'organisme de défense des droits des anciens combattants Canadian Veterans Advocacy, se dit insatisfait du budget de mardi et promet de continuer à dénoncer ces «indemnités dérisoires».

Lors de la campagne électorale de 2015, les libéraux avaient par ailleurs promis aux anciens combattants de revenir au versement d'une pension à vie plutôt que d'un montant forfaitaire - ou à tout le moins que les vétérans aient le choix entre les deux formules d'indemnisation. Or, le budget Morneau demeure tout à fait muet là-dessus.

Le plan budgétaire des libéraux prévoit par ailleurs d'accroître l'allocation pour perte de revenus versée aux anciens combattants blessés. Mais l'allocation minimale sera dorénavant calculée en fonction du salaire d'un soldat de grade supérieur au lieu du salaire de base d'un caporal, une formule qui désavantagera les soldats de grades inférieurs, selon Don Leonardo, du site internet VeteransVoice.ca.

Le gouvernement libéral entend aussi rouvrir neuf centres de services pour anciens combattants qui avaient été fermés par les conservateurs, en plus d'en ajouter un nouveau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer