Des milliards pour les infrastructures municipales

Ottawa affirme vouloir «examiner de nouveaux mécanismes de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Ottawa affirme vouloir «examiner de nouveaux mécanismes de financement novateurs permettant de réduire le coût des projets d'infrastructures municipales pour en réaliser plus et les entreprendre plus tôt».

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec des déficits frôlant les 30 milliards de dollars au cours des deux prochaines années - et un retour à l'équilibre budgétaire qui ne pointe même pas à l'horizon avant au moins 2021 -, le gouvernement fédéral s'est donné toute la marge de manoeuvre nécessaire pour respecter ses promesses et lancer un ambitieux programme d'investissements en infrastructures de 120 milliards de dollars sur une période de dix ans.

La mise en oeuvre de ce programme se fera toutefois en deux phases. La première verra la majorité des 11,9 milliards $ qu'elle contient se dépenser au cours des deux prochaines années. Le transport en commun, les infrastructures liées à l'eau et le logement abordable seront les principales cibles d'Ottawa au cours de cette première phase. Cet effort s'ajoute aux différents programmes d'infrastructures déjà existants et pour lesquels le gouvernement affirme vouloir en accélérer les dépenses.

La phase II de ce plan sera annoncée l'an prochain et poursuivra, à plus long terme, des objectifs «plus vastes et plus ambitieux», indiquent les documents budgétaires rendus publics mardi. Ottawa affirme vouloir «examiner de nouveaux mécanismes de financement novateurs permettant de réduire le coût des projets d'infrastructures municipales pour en réaliser plus et les entreprendre plus tôt».

Transport en commun

Les villes réclamaient depuis longtemps des investissements massifs dans le transport en commun. La première réponse du gouvernement fédéral en la matière tient dans un investissement de 3,4 milliards $ sur trois ans devant permettre de rénover et améliorer les réseaux de transport en commun. Ottawa s'engage à financer 50% des projets, ce qui vient répondre à une des principales demandes du monde municipal. Pour le Québec, ce fonds s'élèvera à 923 millions $, alors que pour l'Ontario il atteindra près de 1,5 milliard de dollars. Ce nouveau fonds pour le transport en commun permettra aussi le remplacement des parcs de véhicules et l'achat d'autobus, une mesure qui devrait satisfaire le président de la Société de transport de l'Outaouais (STO) qui cherche une façon d'augmenter sa flotte de véhicules pour améliorer la fréquence du service et réduire les temps de déplacement. 

Logement abordable

Des sommes considérables sont aussi prévues dans le domaine du logement social. Le plan d'Ottawa prévoit des investissements de 3,4 milliards $ sur une période de cinq ans, dont 2,3 milliards $ seront dépensés au cours des deux prochaines années. De ce montant, 504 millions $ permettront de financer 50-50 avec les provinces la construction de logements abordables sur leur territoire. Une somme de 573 millions permettra la rénovation du parc de logement abordable déjà existant et une enveloppe de 200 millions servira à la construction de logements abordables destinés aux aînés. Près de 90 millions $ seront destinés aux refuges pour les victimes de violence. 

Ottawa prévoit aussi dépenser 30 millions de dollars au cours des deux prochaines années afin de faire face à la fin de certaines conventions de financement de la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL). Ce montant n'est que temporaire puisque le gouvernement fédéral souhaite consulter les provinces et les intervenants pertinents au cours de la prochaine année afin d'élaborer une nouvelle «stratégie nationale en matière de logement». 

Infrastructures vertes

Le gouvernement fédéral prévoit aussi investir 5 milliards $ sur une période de cinq ans dans ce qu'il nomme les «infrastructures vertes», dont 2 milliards de dollars iront à l'amélioration des usines de production d'eau potable et de traitement des eaux usées. Ottawa précise qu'il financera 50% de ces projets dont les investissements imposants rebutent souvent les plus petites municipalités. Des fonds sont aussi prévus pour accroître le réseau de recharge des véhicules électriques et l'amélioration des infrastructures municipales comme les routes et les ponts afin d'en améliorer la résilience aux changements climatiques. Des projets municipaux de réduction de gaz à effet de serre bénéficieront d'un programme de 75 millions $. La formule de financement pour ces projets n'a pas encore été déterminée.

«Une très bonne journée pour les villes du Québec»

«C'est une très bonne journée pour les villes... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

«C'est une très bonne journée pour les villes du Québec, notre capacité d'action est maintenant beaucoup plus grande», a lancé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui agissait comme représentant de l'UMQ.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, qui agissait comme représentant de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), ne tarissait pas d'éloges envers le premier budget du gouvernement libéral de Justin Trudeau, mardi.

«C'est une très bonne journée pour les villes du Québec, notre capacité d'action est maintenant beaucoup plus grande», a-t-il lancé.

Selon M. Pedneaud-Jobin, Ottawa met de l'avant la bonne stratégie en divisant en deux phases son généreux plan d'investissement en infrastructures. La crainte des villes était de voir Ottawa dépenser trop rapidement dans le but de relancer l'économie canadienne. «Les projets stratégiques et prioritaires ne sont pas toujours prêts immédiatement, dit-il. La stratégie d'Ottawa permet à la fois d'investir à court terme pour relancer l'économie et aux villes de préparer leurs projets prioritaires pour la deuxième phase d'investissements.»

Le maire de Gatineau ajoute que les villes québécoises seront prêtes rapidement pour la première vague d'investissement dans les transports en commun, le logement social et les infrastructures. «Nous évaluons qu'il y a actuellement 14 milliards de dollars de projets prêts à être lancés dans les municipalités de la province», dit-il. 

La volonté du fédéral de financer jusqu'à 50% des coûts des projets admissibles, notamment en transport en commun, est aussi saluée par l'UMQ. «Ça, c'est du nouveau et c'est très positif, affirme le maire Pedneaud-Jobin. C'est facilitant et c'est un incitatif à aller de l'avant pour plusieurs villes pour lesquelles il était déjà difficile de payer leur propre part des investissements.» 

La possibilité que le fédéral permette aussi de financer la préparation des plans et devis liés aux projets d'infrastructures est aussi une excellente nouvelle pour les villes. «Ça va permettre de dégager des marges de manoeuvre, d'avancer plus rapidement et de préparer déjà des projets futurs.» 

Enfin, soulignons que M. Pedneaud-Jobin sera à la table du ministre des Finances, Bill Morneau, mercredi matin dans le cadre de son petit-déjeuner post-budgétaire.

Du côté du Conseil du patronat

Le président du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval, salue le choix des cibles privilégiées par Ottawa, notamment les investissements «nécessaires» dans le transport en commun et dans les infrastructures liées à la qualité de l'eau. «Il faut maintenant que l'argent disponible se transforme en investissements réels», dit-il.

La problématique dans les derniers exercices budgétaires a souvent été que les intentions d'investir ne se matérialisaient pas, surtout au Québec, à cause des différents critères fédéraux et provinciaux des programmes. «Le gouvernement annonce encore plus d'argent, mais cet argent doit servir, dit-il. Avoir des plans c'est une chose, mais l'exécution c'est une autre affaire.»

À ce chapitre, le maire de Gatineau affirme qu'il y a une volonté commune de Québec et d'Ottawa de bien s'arrimer pour que l'argent ne dorme pas dans les coffres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer