Système de paye au fédéral: Phénix entre en fonction

Après cinq ans de préparatifs et des investissements de 300 millions $, Phénix,... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Après cinq ans de préparatifs et des investissements de 300 millions $, Phénix, le nouveau système de paye informatisé du gouvernement fédéral, sera officiellement lancé mercredi.

Ce système offrira des services de paye à plus de 290 000 fonctionnaires fédéraux travaillant dans plus de 101 ministères et organismes fédéraux. La mise en service débutera mercredi et dès le 9 mars, le premier versement de la paye réalisé avec le nouveau système sera versé à plus de 110 000 employés fédéraux de 34 ministères.

Une deuxième vague, soit plus de 170 000 employés de 67 autres ministères, suivront le 21 avril. Ces employés recevront à leur tour leur première paye à partir nouveau système deux semaines plus tard.

«Nous sommes prêts. La technologie est prête. Nous avons effectué tous les tests. Phénix sera lancé mercredi» a confirmé mardi en entrevue au Droit Brigitte Fortin, sous-ministre adjointe, à la direction de comptabilité, gestion bancaire et rémunération.

Annoncé par le gouvernement conservateur en 2009, le système Phénix vient remplacer le système de paye qui était en place depuis 40 ans. L'investissement de 300 millions $ doit permettre des économies annuelles de 70 millions $ à compter de 2016-2017. Selon le ministère des Services publics et de l'Approvisionnement, il permettra d'accroître l'automatisation, offrira des fonctions de libre-service, en plus d'assurer une intégration harmonieuse au système au système de gestion des ressources humaines PeopleSoft.

«Auparavant, il fallait souvent remplir à la main, signer l'autorisation, et envoyer le tout par courrier. Souvent, il pouvait y avoir des retards dans la préparation de la paye. Désormais, tout sera fait transmis par ordinateur avec Phénix» a expliqué Mme Fortin.

Des équipes en place au cas où

Avant de lancer le système, il a fallu effectuer de nombreux tests pour s'assurer que Phénix est en mesure de faire face aux différentes situations des employés fédéraux.

Plus de 80 000 règles d'affaires, incluant les conditions d'emploi et autres, ont été intégrées au nouveau système. 16 000 différents tests et scénarios ont été faits, avec des interfaces électroniques de 69 organismes différents, reliés avec le système PeopleSoft. C'est la firme IBM qui a obtenu le contrat pour élaborer la technologie de Phénix.

«Nous avons testé la performance du système qui va réaliser plus de 700 000 transactions par mois. Après tous ces tests, une firme indépendante nous a donné un avis positif nous recommandant de mettre le système en oeuvre. Mais nous avons prévu des équipes, tant à Miramichi que dans les ministères, pour faire face aux enjeux qui pourraient survenir» a expliqué Mme Fortin.

À compter d'avril, une fois la mise en oeuvre complétée, plus de 190 000 employés seront desservis par le nouveau Centre de service de paye de Miramichi, alors que la paye de 100 000 autres employés sera faite avec Phénix dans les ministères et organismes. En plus de former les employés de Miramichi, le ministère a offert de la formation aux employés, gestionnaires et aux agents de rémunération dans les ministères, a-t-elle expliqué.

Avant 2009, le gouvernement comptait 1800 agents de rémunération. Au total, le nombre total d'agents de rémunération avec le nouveau système sera de 1 340, dont 550 agents de rémunération travailleront à Miramichi alors que 790 travaillant directement dans les institutions fédérales.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer