Les députés se lancent dans l'étude des médias locaux

Plusieurs députés ont eu l'occasion de s'exprimer sur... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Plusieurs députés ont eu l'occasion de s'exprimer sur les irritants causés par la concentration des médias et la difficulté à obtenir de l'information locale en raison des fermetures de salles de nouvelles et de journaux quotidiens et communautaires.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les députés siégeant au comité parlementaire du Patrimoine canadien ont pu saisir toute l'ampleur de la tâche à laquelle ils doivent s'attaquer en se penchant sur l'avenir des médias locaux face aux défis du numérique, de la baisse des revenus de la publicité et de la concentration de la propriété.

Lors de la première d'une série de dix rencontres, des représentants du ministère du Patrimoine canadien, du Bureau de la concurrence, du ministère de l'Industrie, de même que du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) sont venus expliquer leur rôle et les programmes de soutien aux différents médias.

Plusieurs députés ont eu l'occasion de s'exprimer sur les irritants causés par la concentration des médias et la difficulté à obtenir de l'information locale en raison des fermetures de salles de nouvelles et des journaux quotidiens et communautaires.

Certains ont tenté d'identifier des pistes de solution aux nombreux problèmes des médias locaux.

«Est-ce que vous ne croyez pas que le soutien à nos médias ne devrait pas aller à la création d'applications? Est-ce que les Apps ne sont pas la solution?» a demandé le député néo-démocrate Pierre Nantel, qui se demandait s'il ne fallait pas accorder un tel soutien pour contrer la fuite de la publicité vers des moteurs de recherche comme Google.

Le porte-parole de Patrimoine canadien, Jean-François Bernier, directeur général des Industries culturelles, lui a rappelé qu'il y avait une grande différence entre La Presse + et un journal communautaire. Le ministère accorde son soutien aux journaux communautaires, mais pas à des quotidiens, a-t-il précisé.

Publicité fédérale

En août 2015, LeDroit révélait qu'au cours des dix dernières années, les dépenses du gouvernement fédéral en matière de publicité sur Internet étaient passées de 1% à 27%, changement qui s'est fait principalement sur le dos de la publicité imprimée dans les magazines, quotidiens et journaux régionaux, selon les données de l'Association canadienne des journaux.

Par ailleurs, nous avions aussi révélé que l'Agence de presse francophone (APF) avait appuyé, au nom de ses 23 membres, une plainte déposée au commissaire aux langues officielles Graham Fraser par la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, dénonçant que ce transfert de publicité gouvernementale menaçait «la survie de plusieurs journaux communautaires de langue française» au pays.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer