Trudeau et Notley s'entendent pour accélérer les versements en infrastructure

La première ministre de l'Alberta Rachel Notley et son homologue fédéral,... (La Presse Canadienne)

Agrandir

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

La première ministre de l'Alberta Rachel Notley et son homologue fédéral, Justin Trudeau, se sont entendus mercredi pour accélérer les versements de 700 millions $ déjà prévus en infrastructure à la province de l'Ouest qui est affectée par des turbulences économiques.

L'enveloppe de 13,1 milliards $ avait été allouée aux provinces et territoires par l'ancien gouvernement conservateur en 2014. De ce montant, 704 millions $ étaient réservés pour l'Alberta.

Les libéraux avaient déjà laissé entendre qu'ils avaient l'intention de débloquer les fonds plus rapidement. Or, il n'y avait pas eu d'annonce officielle avant celle de mercredi.

On ne sait pas encore où sera investi l'argent, mais Mme Notley a affirmé qu'elle s'attendait à recevoir le financement dans quelques semaines, voire un mois.

La première ministre néo-démocrate a dit qu'elle avait également fait pression sur M. Trudeau pour qu'il apporte des modifications à l'assurance-emploi afin d'élargir l'accessibilité pour les travailleurs du secteur de l'énergie.

M. Trudeau ne s'est pas engagé en ce sens, mais il a rappelé que son parti avait promis en campagne de faciliter l'accès au programme.

«Je lui ai assuré que nous regardions cela et que nous travaillions pour aller de l'avant le plus rapidement possible», a-t-il déclaré en conférence de presse conjointe avec Mme Notley.

Le premier ministre du Canada a quitté Edmonton pour Calgary, où il rencontrera jeudi des dirigeants de l'industrie énergétique.

Quelques heures avant la rencontre, la première ministre albertaine avait lancé un message clair à M. Trudeau: l'Alberta, qui a longtemps été l'un des moteurs de l'économie canadienne, a besoin du soutien du gouvernement fédéral pour traverser cette période difficile.

M. Trudeau a réitéré ses intentions de laisser le processus d'approbation du projet Énergie Est entre les mains de l'Office nationale de l'Énergie.

«On a besoin d'exporter nos ressources mais au XXIsiècle, on y parvient seulement en comprenant que cela doit être fait de façon responsable pour l'environnement, pour les collectivités affectées et les générations futures. Depuis 10 ans, on avait un gouvernement qui ne le comprenait pas. Nous allons démontrer que cela se fait de façon responsable ou cela ne se fait pas du tout», a-t-il déclaré.

Mardi, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, avait refusé de répondre à plusieurs questions à savoir si Ottawa prévoyait fournir une aide financière particulière à l'Alberta.

M. Morneau avait plutôt affirmé que le prochain budget du gouvernement fédéral comprendrait des investissements dans l'économie canadienne en général, un plan qui, selon lui, devrait aider les provinces qui éprouvent présentement des difficultés, comme la Saskatchewan, Terre-Neuve-et-Labrador et l'Alberta.

Le ministre avait aussi confirmé que le gouvernement albertain comptait présenter une demande pour recevoir 250 millions $ en fonds fédéraux dans le cadre d'un programme de stabilisation conçu pour soutenir les provinces aux prises avec plusieurs années de baisse de revenus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer