Services partagés Canada critiqué par le vérificateur général

Le vérificateur général Michael Ferguson... (Photo Adrian Wyld, archives La Presse canadienne)

Agrandir

Le vérificateur général Michael Ferguson

Photo Adrian Wyld, archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Services partagés Canada a fait peu de progrès à l'égard de son plan visant la transformation des services informatiques de 43 ministères fédéraux.

De plus, il a mal géré la sécurité des systèmes et est incapable de prouver les économies que ses initiatives doivent générer.

Dans un rapport déposé mardi, le vérificateur général du Canada, Michael Ferguson, soutient que le ministère, qui a un budget annuel de près de 2 milliards $, a fourni peu d'informations sur le rendement des services et la sécurité de l'infrastructure.

«Tous les partenaires consultés ont souligné que le manque de rapports sur la sécurité les préoccupait parce qu'ils restent responsables de la sécurité globale de leurs programmes et de leurs services», écrit le vérificateur général.

Le ministère a aussi de la difficulté à calculer le total exact des économies, puisqu'il n'a pas pris en compte les coûts assumés par les autres ministères pendant la transition vers les nouveaux services. «Par conséquent, le total des économies financières réalisées par le gouvernement reste en grande partie inconnu», note M. Ferguson.

Peu de progrès

L'audit a révélé que peu de progrès ont été réalisés dans la transformation des services de courriels. À la fin mars 2015, environ 3000 boîtes de courriels avaient été transférées au nouveau service, alors qu'il avait été prévu qu'à cette date, plus de 500 000 boîtes devaient l'être.

De plus, 436 des 485 centres de données étaient toujours en activité, alors que la cible était de réduire le nombre à sept d'ici 2020. Enfin, 100 des quelque 15 600 applications avaient été transférées aux nouveaux centres de données, et seulement 300 des 23 400 serveurs avaient été éliminés.

L'Agence des services frontaliers semoncée par Michael Ferguson

L'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) se fait taper sur les doigts par le vérificateur général.

Dans son rapport rendu public mardi, l'agent du Parlement conclut que l'ASFC laisse passer entre les mailles de son filet des marchandises qui «contreviennent aux lois canadiennes en matière d'exportation».

Parmi ces envois pourraient se trouver des drogues illégales et des technologies illicites liées aux armes, a prévenu Michael Ferguson en conférence de presse à Ottawa, en marge du dépôt de l'audit effectué par son bureau.

En laissant de telles marchandises franchir sa frontière, le Canada pourrait contrevenir à certains de ses engagements internationaux sur le contrôle de ses exportations, a souligné le VG.

«Vous savez, ces ententes internationales sont en place pour des raisons de sécurité», a-t-il fait remarquer.

- La Presse Canadienne

Impact des politiques selon le sexe: Ottawa traîne de la patte

Le fédéral n'évalue pas avec suffisamment de rigueur l'impact distinct qu'ont ses politiques et programmes en fonction du sexe, a résumé le vérificateur général mardi.

Le gouvernement canadien, qui s'était engagé à intégrer l'analyse comparative entre les sexes (ACS) à son processus décisionnel il y a 20 ans auprès des Nations unies, a donc encore du chemin à faire. Car deux décennies plus tard, «seulement quelques ministères et organismes fédéraux ont instauré un cadre d'ACS», a constaté le bureau de Michael Ferguson.

Et les entités qui se sont dotées du cadre en question ne réalisent «pas toujours des analyses exhaustives», et la qualité desdites analyses est par ailleurs «variable», souligne le VG dans son rapport.

Par conséquent, les impacts des politiques et des mesures législatives selon le sexe ne sont pas toujours intégrées aux décisions du gouvernement, fait-on remarquer dans cet audit - le deuxième qui est consacré à la question en l'espace de six ans.

- La Presse Canadienne




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer