Mauril Bélanger a parlé grâce à son iPad

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

C'est avec l'aide d'un iPad et d'une fonctionnalité permettant la lecture d'un texte à haute voix que le député libéral d'Ottawa-Vanier, Mauril Bélanger, a livré un discours rempli d'émotion lorsqu'il a déposé son projet de loi visant à modifier l'Ô Canada pour lui retirer sa connotation sexiste, mercredi, à la Chambre des communes.

Le projet de loi modifierait l'hymne national, remplaçant «un vrai amour de la patrie anime tous les fils» par «un vrai amour de la patrie anime tous» (en anglais, «all thy sons command» par «all of us command»).

Atteint de sclérose latérale amyotrophique (SLA) - aussi connue sour le nom de maladie de Lou Gehrig -, le député Bélanger a perdu la voix, mais il a pu livrer son discours grâce à une fonction d'accessibilité intégrée aux appareils Apple qui permet de lire à haute voix un texte écrit à l'écran.

Le haut-parleur de sa tablette a donc fait entendre une voix électronique qui a résonné dans l'enceinte de la Chambre des communes.

«La fonction permet la lecture de son discours écrit. C'est un moyen pour lui de s'exprimer. D'après ce que nous savons, c'est la première fois qu'il est utilisé par un député à la Chambre», a expliqué Danick LaFrance, conseiller législatif au bureau du député Bélanger. L'outil technologique a des limites et le message lu en anglais était interprété en français par les services de la Chambre.

L'idée de faire du Ô Canada un hymne plus inclusif a fait du chemin, a expliqué le député Bélanger. Un sondage a démontré que les Canadiens y sont très majoritairement favorables alors que sur les 5000 personnes interrogées, seulement 19% étaient contre.

«Relancer cette mesure législative me tient beaucoup à coeur et compte aussi pour les nombreux Canadiens qui n'ont cessé d'exprimer leur soutien pour cette initiative... Je désire rendre hommage à toutes les femmes qui ont travaillé et se sont battues pour construire et façonner ce que le Canada est aujourd'hui», a déclaré M. Bélanger.

Une fois la lecture de son discours terminée, le député était visiblement heureux et a fait signe en levant le pouce. Il a alors été chaudement applaudi par les députés présents en Chambre. Le premier ministre Justin Trudeau et plusieurs autres députés sont venus le saluer et lui serrer la main. Le débat en chambre devrait avoir lieu au débat du mois d'avril.

Atteint de surdité, le prédécesseur de M. Bélanger dans Ottawa-Vanier, Jean-Robert Gauthier, utilisait lui aussi un ordinateur pour participer aux débats lorsqu'il siégeait au Sénat, la première législature à offrir le service de transcription assistée par ordinateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer