Climat et énergie: l'UE se réjouit de l'élection du PLC

L'UE a soutenu que l'arrivée au pouvoir du... (La Presse Canadienne)

Agrandir

L'UE a soutenu que l'arrivée au pouvoir du gouvernement libéral de Justin Trudeau (photo) avait marqué le début d'une nouvelle ère de coopération transatlantique sur le plan des changements climatiques et de l'énergie.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mike Blanchfield
La Presse Canadienne
Ottawa

L'Union européenne (UE) a soutenu, jeudi, que l'arrivée au pouvoir du gouvernement libéral de Justin Trudeau avait marqué le début d'une nouvelle ère de coopération transatlantique sur le plan des changements climatiques et de l'énergie.

Marie-Anne Coninsx, l'ambassadrice de l'UE au Canada, a affirmé que l'élection de M. Trudeau avait changé les règles du jeu concernant ces deux questions.

Le principal changement, a-t-elle poursuivi, c'est que le gouvernement canadien lie désormais changements climatiques et politique en matière d'énergie, ce qui ouvre la voie à un dialogue de haut niveau sur une grande variété de sujets.

Selon Mme Coninsx, un groupe de ministres de l'UE se rendra à Ottawa au cours de la première partie de l'année afin de rencontrer leurs homologues canadiens pour discuter de problèmes importants.

La représentante de l'UE a fait ces commentaires alors que Justin Trudeau participait au Forum économique mondial à Davos, en Suisse, où il a fait l'éloge du sens de l'innovation et du savoir-faire du Canada concernant ses ressources naturelles, qui sont à la fois immenses et limitées.

Trois priorités

Marie-Anne Coninsx a révélé que l'UE avait déterminé trois priorités dans ses échanges avec le Canada: l'énergie renouvelable, la recherche et l'innovation ainsi que les importations de gaz naturel liquéfié (GNL).

En entrevue avec La Presse Canadienne, l'ambassadrice a indiqué que la première cargaison de GNL en partance du Canada pour l'Europe quitterait le Nouveau-Brunswick en direction de l'Allemagne en 2020 dans le cadre d'un contrat privé.

«Nous avions une belle collaboration avec le gouvernement précédent», a reconnu Mme Coninsx, faisant référence aux conservateurs de Stephen Harper qui avaient négocié une entente de principe pour un important accord commercial dont les derniers détails juridiques sont en voie d'être réglés.»

«Avec le nouveau gouvernement, nous avons en plus l'occasion de renforcer notre coopération dans un certain nombre de domaines relevant de problématiques mondiales», a-t-elle ajouté, évoquant plus particulièrement le dossier des changements climatiques et la prestation de la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, lors du récent sommet sur le climat à Paris.

Le Canada n'a fourni aucune nouvelle proposition pour réduire les gaz à effet de serre durant les discussions dans la capitale française et le gouvernement Trudeau a été critiqué pour ne pas avoir élaboré un meilleur plan en ce qui concerne les changements climatiques.

Mais Marie-Anne Coninsx a laissé entendre que, pour le moment, cela semblait avoir peu d'importance aux yeux de l'Europe.

«À Paris, votre ministre a dit "le Canada est de retour". Et c'est un peu l'impression que nous avons eue, nous aussi», a-t-elle dit, qualifiant Justin Trudeau de «personnalité jeune et dynamique avec des politiques ambitieuses».

Gains conservateurs

Les conservateurs avaient aussi réalisé quelques gains en Europe concernant l'énergie après avoir remporté une longue et difficile bataille visant à empêcher le Parlement européen de qualifier de «sale» le pétrole produit à partir des sables bitumineux de l'Alberta.

Mme Coninsx a admis que ce combat était terminé et que le pétrole canadien pourrait un jour être vendu en sol européen.

Elle a indiqué que l'Europe était ouverte à recevoir davantage de GNL, mais savait que le Canada devait d'abord résoudre ses problèmes d'oléoducs afin de pouvoir acheminer sa production jusqu'à ses ports de l'Atlantique.

Les obstacles à ces projets d'oléoduc sont toutefois nombreux, les maires de la grande région de Montréal s'étant d'ailleurs prononcés, jeudi, contre le projet Énergie Est proposé par TransCanada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer