Une pétition pour Justin

«Ce serait un beau cadeau de Noël si... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

«Ce serait un beau cadeau de Noël si le gouvernement acceptait que notre fils vienne nous rejoindre», a plaidé la mère du bambin, Bhavna Bajaj, qui accompagnait le père Noël lors du dépôt de la pétition.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le père Noël et ses rennes sont venus déposer une pétition de près de 12 000 noms au premier ministre Justin Trudeau, mardi midi, dans l'espoir qu'il permette à un petit garçon de quatre ans, séparé de ses parents depuis trois ans, de les rejoindre le plus vite possible à Ottawa.

«Ce serait vraiment un beau cadeau de Noël si le gouvernement acceptait que notre fils vienne nous rejoindre à Ottawa», a plaidé la mère, Bhavna Bajaj, âgée de 31 ans, qui accompagnait le père Noël lorsqu'il est allé remettre la pétition au bureau du premier ministre, à l'angle des rues Elgin et Wellington.

Daksh Sood était âgé d'un an lorsque les autorités fédérales lui ont refusé l'entrée au pays avec ses parents, des immigrants originaires de l'Inde.

La mère a toujours plaidé avoir commis une erreur «simple et honnête» en remplissant les documents d'immigration, celle d'avoir omis de mentionner qu'elle était enceinte, suivant le conseil d'un consultant en immigration. «Si j'avais eu les bonnes informations à ce moment-là, j'aurais indiqué que j'étais enceinte», a-t-elle plaidé.

Les demandes pour faire réviser le dossier n'ont jamais rien donné. Depuis trois ans, le petit garçon, maintenant âgé de quatre ans, vit avec ses grands-parents paternels en Inde. Le père, Aman Sodd, s'y trouve d'ailleurs jusqu'au 26 décembre, dans l'espoir de ramener son fils au pays.

Les signataires de la pétition espèrent que le nouveau gouvernement libéral, qui a fait preuve d'ouverture pour les réfugiés syriens, permettra la réunification de cette famille.

«Ce petit garçon ne pose aucune menace à la sécurité du pays», a fait valoir un sympathisant à la cause humanitaire ayant revêtu un costume du père Noël pour déposer la pétition.

«Si on lui refuse encore d'être réuni avec sa famille au Canada, c'est son petit coeur qui sera brisé. Ce qui importe le plus, c'est qu'il soit avec ses parents, il a besoin d'eux. J'espère que le premier ministre Justin Trudeau, qui est aussi ministre responsable de la Jeunesse, va comprendre cela.»

Au moment d'écrire ces lignes, tard mardi, LeDroit n'avait pas réussi à obtenir de réactions de la part d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer