Conseil de sécurité de l'ONU: le Canada devra attendre

Justin Trudeau a fait du réengagement du Canada... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Justin Trudeau a fait du réengagement du Canada au sein des Nations unies et d'autres organisations mondiales multilatérales un aspect central de sa politique étrangère.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mike Blanchfield
La Presse Canadienne

Justin Trudeau veut bien rétablir le rôle du Canada comme joueur international, mais le premier ministre devra vraisemblablement obtenir un deuxième mandat avant de ramener le pays dans l'un des cercles les plus puissants du monde.

M. Trudeau a à toutes fins pratiques abandonné l'idée de voir le Canada de nouveau au sein du puissant Conseil de sécurité des Nations unies avant 2020.

La perte historique d'un siège sur le Conseil en 2010 aux mains du Portugal a été souvent citée comme l'un des échecs majeurs de politique étrangère du précédent gouvernement conservateur, ayant perçu à certains moments l'Organisation des Nations unies (ONU) avec dédain.

M. Trudeau a fait du réengagement du Canada au sein des Nations unies et d'autres organisations mondiales multilatérales un aspect central de sa politique étrangère.

Mais dans une entrevue de fin d'année avec La Presse Canadienne, la semaine dernière, le premier ministre a admis ce que les hauts fonctionnaires ont indiqué à son nouveau gouvernement après sa victoire électorale en octobre: il est peu probable que le Canada se retrouve en position de réclamer un siège temporaire de deux ans avant le début 2020.

Certains autres pays européens occidentaux dans le groupe des Nations unies auquel appartient le Canada ont déclaré leur intention de présenter leur candidature, comblant le bulletin de vote au moins jusqu'en 2020.

«Oui, il serait bon de regagner une place au Conseil de sécurité. Et nous sommes bien sûr conscients des défis quant au moment opportun», a dit M. Trudeau.

«Mais ce n'est pas la seule manière d'obtenir des résultats au sein des Nations unies. Le besoin est là pour un engagement du Canada sur divers enjeux, et c'est exactement ce que nous allons faire», a ajouté le premier ministre.

M. Trudeau a cité un engagement renouvelé envers le maintien de la paix et la lutte aux changements climatiques comme exemple de deux secteurs dans lesquels le Canada peut jouer un rôle constructif au sein des Nations unies.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer