Infrastructures: avantage aux projets déjà prêts

Le nouveau ministre fédéral de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi,... (Archives PC)

Agrandir

Le nouveau ministre fédéral de l'Infrastructure, Amarjeet Sohi, affirme que les projets prêts à démarrer pourront bénéficier rapidement du nouveau fonds.

Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jordan Press
La Presse Canadienne

Le nouveau ministre fédéral de l'Infrastructure affirme que les projets prêts à démarrer qui respectent les objectifs du gouvernement pourront bénéficier rapidement du nouveau fonds de plusieurs milliards de dollars mis sur pied par les libéraux.

Selon Amarjeet Sohi, ces objectifs sont au nombre de trois: favoriser la croissance économique, créer de l'emploi et permettre au pays de se développer de manière durable.

M. Sohi a précisé qu'un projet était prêt à démarrer lorsque la municipalité avait réalisé toutes les études, consultations publiques et planifications pertinentes pour avoir droit à une aide financière du fédéral.

Il a accusé les conservateurs de Stephen Harper d'avoir annoncé du financement pour des projets qui n'étaient pas prêts à des fins politiques.

En entrevue avec La Presse Canadienne, le ministre libéral a affirmé qu'il ne ferait pas pareille annonce sans avoir préalablement consulté le personnel de son ministère et s'être assuré que les responsables des projets visés avaient présenté une demande de financement auprès du gouvernement fédéral.

Amarjeet Sohi a également indiqué que son équipe et lui-même élaboreront un nouveau processus basé sur l'obligation de rendre des comptes et la transparence, qui fournira notamment de meilleures explications aux municipalités dont les propositions ont été rejetées et accélérera le traitement des demandes.

«Si vous vous engagez à soutenir un projet et que celui-ci traîne sur le bureau de vos employés depuis six mois, c'est inacceptable», a-t-il soutenu.

Les libéraux ont promis d'investir en moyenne 6 milliards $ de plus par an dans les infrastructures au cours des 10 prochaines années, pour un total de 125 milliards $ durant cette période.

Cet argent supplémentaire devrait être divisé de manière égale entre les projets de transport en commun, les infrastructures vertes et sociales ainsi que les installations pour le traitement des eaux usées.

M. Sohi a expliqué que le gouvernement prévoyait remanier son programme phare en matière d'infrastructure, le Nouveau Fonds Chantiers Canada, afin de se concentrer davantage sur les projets ayant une portée nationale comme les autoroutes, les ports et les postes de contrôle frontaliers dans le but de faciliter la circulation des marchandises et les échanges commerciaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer