Joly veut des célébrations du 150e «progressistes»

La nouvelle ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly,... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

La nouvelle ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, affirme avoir demandé des recommandations pour améliorer la transparence au sein de la CCN.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À trois reprises, jeudi, au terme de sa rencontre avec le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a mentionné que sa priorité dans le dossier des fêtes du 150e anniversaire de la Confédération est de s'assurer qu'elles «reflètent les valeurs progressistes du Canada».

Avant de se pencher sur le projet des Mosaïcultures internationales de Gatineau en 2017, c'est la direction même que doivent prendre ces célébrations nationales lancées par l'ancien gouvernement conservateur de Stephen Harper qui occupe la nouvelle ministre.

«C'est un dossier dont j'ai hérité, souligne Mme Joly. J'ai rencontré Shelly Glover (ex-ministre) à Winnipeg la semaine dernière pour mieux comprendre la réalité du dossier et avoir mes premiers breffages. Je veux m'assurer qu'on donne une bonne direction [au 150e] et qu'elle ira dans le sens que les Québécois et les Canadiens ont lancé lors de la dernière élection.»

Mme Joly se dit toutefois consciente des enjeux d'échéancier dans le dossier des Mosaïcultures internationales. L'organisation s'attend à une réponse du nouveau gouvernement avant la fin de l'année. «Mais il y a aussi les enjeux financiers, il faut prendre une décision qui tient compte de l'enveloppe budgétaire», a-t-elle ajouté.

Le maire Pedneaud-Jobin a affirmé que la ministre Joly comprend l'urgence d'une décision. «Il faut laisser le temps à la ministre de s'installer, je ne suis pas inquiet de sa volonté d'agir rapidement, mais pour agir il lui faut savoir quels sont les projets et combien il y a d'argent dans le portefeuille.»

Siège à la CCN

La revendication des maires d'Ottawa et Gatineau pour obtenir un siège au conseil d'administration à la Commission de la capitale nationale (CCN) a aussi été abordée par le maire Pedneaud-Jobin. Mélanie Joly affirme avoir «beaucoup entendu» la population de Gatineau et d'Ottawa concernant la transparence de la CCN.

«C'est pour ça que dès ma première rencontre avec la direction de la CCN j'ai demandé des recommandations concernant l'amélioration de la transparence, a-t-elle dit. La CCN joue un rôle positif, mais je veux m'assurer du lien de confiance entre la population et la CCN, pour un esprit de collaboration.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer